Archives du mot-clé Kikaua Point Park

Kikaua Point Beach: trésor caché de Big Island

Nous avions décrété une journée plage, aujourd’hui, alors que nous avions l’intention de découvrir deux nouveaux endroits (une plage en avant-midi et une autre en après-midi).

Nous avons enfilé notre maillot, sommes passés à l’épicerie acheter de quoi manger pour dîner, puis avons mis le cap sur Kikaua Point Beach, à environ 30 minutes de route de notre hébergement à Kona. C’est l’Amoureuse qui avait trouvé une mention de cette plage sur un site Internet alors que mon guide voyage n’en parlait pas. Je règle le GPS. Alors qu’on s’approche de notre destination, on se rend compte que nous sommes plutôt arrivés dans ce qui ressemble à un riche domaine et un terrain de golf privé construit dans un champ de lave.

Comme on n’a pas vraiment moyen de faire demi-tour, on s’approche de la guérite de l’agent de sécurité en lui disant que nous cherchons l’accès à la plage. Il nous dit de franchir la barrière, de faire demi-tour et d’attendre de l’autre côté de la guérite. Un de ses collègues s’amène alors, nous remet un laissez-passer pour la plage et nous dit de prendre le prochain chemin à droite. On s’exécute.

Une fois sur la nouvelle route, on fait face à une barrière, sans agent cette fois, et une caméra nous observe. On sonne à l’interphone puis, sans un mot, la barrière s’ouvre. On ne comprend toujours pas ce qui se passe, mais on suit le chemin et les indications « Beach Access ». Tout le long de la route bordée des deux côtés par de la lave solidifiée, on entrevoit de luxueuses maisons, puis on abouti finalement sur un petit stationnement d’une trentaine de places à peine où seulement quelques-unes sont occupées.

De là, on doit emprunter un petit sentier à pied encore une fois parmi la lave et on aperçoit un peu mieux les résidences qui semblent toutes pourvues d’une piscine à débordement. Puis, on arrive finalement à Kikaua Point Beach où il n’y a pratiquement personne. Le décor est magique alors qu’en cette journée ensoleillée, les couleurs sont parfaites: le ciel est d’un bleu clair, le vert des palmiers et autres végétaux ne pourrait pas être plus vert et l’eau, elle, est translucide. Tout cela contraste avec le noir de la roche volcanique un peu partout.

Je vous ai raconté un peu plus tôt que toutes les plages d’Hawaï sont publiques. Kikaua Point Beach ne fait pas exception, mais disons qu’ils ont décidé de restreindre l’accès à un petit nombre de personnes à la fois et nous avons fait partie des privilégiés.

Ici, ni vagues ni fort courant; c’est plutôt un lagon dans lequel les baigneurs peuvent se rafraîchir. On se croirait pratiquement dans une piscine. En marchant loin de la rive, je n’avais que de l’eau au menton et je voyais encore très bien le fond avec, ici et là, quelques poissons. On a aussi eu la chance d’admirer plusieurs tortues de mer qui ont passé la journée à nager tout près.

Avec les commodités (toilettes, douches) et la possibilité d’avoir de l’ombre sous les arbres pendant l’heure du midi, on a finalement décrété que c’était l’endroit parfait et on a décidé d’y passer toute la journée.

Hawaï regorge de superbes plages, mais plusieurs ne sont pas vraiment propices à la baignade. Kikaua Point Beach est l’endroit où nous avons obtenu la meilleure combinaison de plage, baignade, calme et décor paradisiaque.