Archives pour la catégorie Autres

Les 10 activités les plus originales que j’ai faites

Voyager, c’est avoir la chance de faire des découvertes exceptionnelles jour après jour. Il y a bien entendu des paysages, des musées, des excursions, mais certaines activités arrivent à ressortir du lot et à retenir l’attention plus que d’autres pour finalement laisser des souvenirs impérissables.

Voici donc une liste des 10 activités les plus originales que j’ai eu la chance de faire au cours de mes voyages. Elles ne sont pas en ordre de préférence, mais bien en ordre chronologique, de la plus récente à la plus ancienne.

Descente en traîneau d’osier (Madère)

img_4281

Une activité extrêmement touristique, mais tellement originale! On retourne dans l’histoire de Madère alors qu’au 19e siècle, les habitants du secteur de Monte utilisaient des traîneaux d’osier comme première méthode de transport public pour descendre vers Funchal. Un trajet de deux kilomètres qui fait vivre des émotions fortes!

Pour le récit complet de cette aventure, cliquez ici.

Ascension du mont Batur (Bali, Indonésie)

img_3001

Le coup de coeur de notre lune de miel: l’ascension de ce volcan en pleine nuit afin d’arriver au sommet juste à temps pour admirer le soleil se lever sur Bali. Un exercice extrêmement demandant, mais le spectacle laisse des images gravées en tête pour le reste de la vie. Je le referais sans aucun doute.

Pour le récit complet de cette aventure, cliquez ici.

Mine de sel de Wieliczka (Pologne)

img_0519

C’est vraiment toute une expérience de descendre à 135 mètres sous terre pour découvrir cette mine de sel qui renferme de vrais trésors d’architecture, dont la chapelle de Sainte-Cunigonde qui est d’une beauté qui frôle l’irréalisme. On a peine à croire ce qu’on voit dans cette immense chambre dont absolument tout (dont les gravures de scènes bibliques et les lustres) est fait de sel.

Pour le récit complet de cette aventure, cliquez ici.

Musée du Titanic (Belfast, Irlande du Nord)

IMG_7817-0

À l’endroit exact où a été construit le Titanic, on trouve aujourd’hui un musée qui retrace l’histoire du tristement célèbre navire transatlantique. L’un des musées les mieux conçus que j’ai eu la chance de voir. L’endroit est entre autres chargé en symbolique alors qu’absolument tout a été pensé: le musée fait exactement la même hauteur que le Titanic lui-même et on a tracé au sol le contour d’où se trouvait le bateau à l’époque.

Pour le récit complet de cette aventure, cliquez ici.

Palmetum (Tenerife, Îles Canaries)

IMG_6874

Ici, ce n’est tant l’endroit que le projet qui est original. La capitale de Tenerife, Santa Cruz de Tenerife, a transformé son ancien dépotoir à ciel ouvert en bordure de l’océan en véritable oasis. La montagne de détritus a fait place à un magnifique jardin botanique de palmiers qui offre, en plus, de magnifiques vues sur la ville. Un seul mot: exceptionnel!

Pour le récit complet de cette aventure, cliquez ici.

Dolby Theatre (Los Angeles, États-Unis)

IMG_5550

Lieu de la très célèbre cérémonie de remise des Oscars, le Dolby Theatre est un passage obligé pour les amateurs de cinéma à Hollywood. La visite qui nous permet d’en apprendre plus sur le déroulement de la soirée nous mène dans les coulisses puis, point culminant, sur la scène que foulent les acteurs et autres artisans pour recevoir leur prestigieuse statuette dorée. Interdiction formelle de prendre des photos pendant la visite.

Pour le récit complet de cette aventure, cliquez ici.

Les machines de l’île (Nantes, France)

IMG_5830

Une curiosité difficile à décrire. Les machines de l’île se décrivent elles-mêmes comme un «projet artistique inédit à la croisée des mondes inventés de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes». Ici, on crée des machines «vivantes», mécanisées, dont cet immense éléphant de 12 mètres de hauteur, 21 mètres de longueur, fait de 48 tonnes de bois et d’acier et qui peut transporter jusqu’à 49 personnes «sur son dos». J’en ai fait un tour et c’est spectaculaire!

Catacombes de Paris (France)

IMG_3626

Ce n’est certes pas l’endroit le plus accueillant de la Ville lumière, mais tellement intéressant et marquant. Lorsque Paris a été aux prises avec des problèmes sanitaires, les cimetières de la ville ont été vidés, puis on a transporté les ossements dans cet immense réseau sous-terrain. La visite d’une infime partie permet donc de se promener parmi les crânes et autres ossements de quelque 6 millions de personnes qui y sont enfouis. On en ressort… transformé.

Manège du Stratosphere Hotel (Las Vegas, États-Unis)

Attention, ici, pour amateurs de sensations fortes seulement! Lors de premier mon passage dans la Ville du vice, en 2008, je suis monté au sommet du Stratosphere Hotel, haut de 350 mètres, où se trouvent… des manèges! Je suis alors monté à bord du X-Sream, un chariot sur un rail fortement incliné vers le bas qui donne l’impression aux passagers qu’ils seront projetés dans le vide. Intense! Pour voir une vidéo de ce que ça a l’air, cliquez ici.

Tabacón Hot Springs (La Fortuna, Costa Rica)

x1-Hot-Springs
Tabacón Hot Springs (Photo tirée du site Internet)

Certainement l’endroit le plus paradisiaque où j’ai eu la chance de relaxer. Ces sources d’eau chaude sont situées juste au pied du volcan Arenal. C’est d’ailleurs le volcan, toujours en activité, qui réchauffe l’eau de ce spa en pleine nature. On a donc la chance de se baigner dans une eau dont la température varie entre 72 et 105°F au beau milieu d’une forêt luxuriante. Des affiches avertissent les clients de ne pas s’aventurer à l’extérieur du site en raison des dangers de la zone volcanique. Je n’ai jamais revu quelque chose comme ça!

Sur le même thème, lisez ou relisez les articles suivants sur Hugo autour du monde:

Vol Munich – Montréal sur Lufthansa

Au cours des années, j’ai eu la chance de voyager sur les ailes de plus d’une quinzaine de compagnies aériennes qui m’ont transporté ailleurs en Amérique, en Europe et en Asie.

Loin d’être identiques, les transporteurs aériens offrent différents niveaux de confort et de service, bien que j’aie toujours voyagé en classe économique (je caresse le rêve, un jour, de faire un long-courrier dans la prestigieuse classe affaires, mais il faut y mettre le prix 💵💰). Mon dernier vol entre Munich et Montréal sur les ailes de Lufthansa, la compagnie nationale allemande, me l’a une fois de plus prouvé. Compte rendu.

Imagine générique d’un avion de Lufthansa

Embarquement

Ça commence plutôt mal. Alors qu’on entame le processus d’embarquement, ça semble être le « free for all » à la porte L13. Des passagers ont déjà fait marquer leur carte d’embarquement par le personnel qui a préalablement vérifié leur passeport, d’autres non. Les files d’attente s’entrecroisent et ça n’avance pas.

Une fois à bord, on rejoint nos sièges sur lesquels sont déjà disposés oreiller, couverture et casque d’écoute. On a réservé nos sièges à l’avance parce que nous sommes à bord d’un Airbus A330-300 avec la configuration 2-4-2 en classe économique. Comme on adore cette disposition (le plaisir d’être seulement deux côte à côte et l’avantage du hublot), nous nous sommes ainsi assurés d’en profiter. Nous avons chacun un écran avec vaste choix de divertissement.

L’un des agents de bord circule parmi les passagers et fait le tour des enfants pour leur remettre de quoi passer le temps (crayons à colorier et autres).

J’ignore si c’est le cas de tous les vols de Lufthansa en provenance ou à destination de Montréal, mais l’un des agents de bord parle français. On a donc droit aux messages habituels en allemand, en anglais et en français. C’est apprécié.

Service en vol

Peu de temps après le décollage, le personnel de cabine entame le service avec la distribution de petites serviettes humides chaudes pour se laver les mains et/ou le visage, puis par l’offre d’un apéritif. Je commande un gin tonic à l’agent de bord hyper sympathique et drôle qui rempli la moitié du verre de gin en me lançant « You’re a strong man » et en me remettant une canette de tonic.

Entre-temps, l’Amoureuse s’aperçoit que son système de divertissement est défectueux: plusieurs films ou émissions ne sont pas disponibles sur son écran alors qu’ils le sont sur les autres. On avise l’agent de bord qui tente de réinitialiser le système à plusieurs reprises, sans succès. Elle s’excuse sincèrement, nous expliquant qu’elle n’est pas en mesure de nous changer de siège puisque l’avion est complet. On finira par inverser nos places; le contenu qu’elle désirait regarder étant disponible sur mon écran.

Arrive un peu plus tard le repas principal. Sur ce vol, on a le choix entre une poitrine de poulet avec purée et légumes ou encore des tortellinis au fromage avec sauce tomate. On trouve aussi sur notre plateau une salade avec vinaigrette italienne, un pain, du beurre, un morceau de camembert, une part de gâteau et un petit chocolat. J’opte pour le poulet avec un verre de vin rouge. Pendant le repas, le personnel circule avec le reste des bouteilles de vin pour resservir ceux qui le désirent.

Suit le service du digestif. Je commande un café Bailey’s. Encore une fois, l’agent de bord est généreuse sur la portion Bailey’s.

Plus tard pendant le vol, on offre des verres d’eau, de jus et de boissons gazeuses disposés sur des cabarets.

À un certain moment, l’agent de bord qui a tenté, en vain, de régler le problème du système de divertissement de l’Amoureuse revient et nous donne chacun une pochette normalement offerte aux passagers de la classe affaires dans laquelle on trouve un petit kit d’hygiène personnelle et de confort à bord. Elle nous donne aussi un petit pot de crème glacée à partager. On apprécie le geste.

Finalement, peu avant d’entamer notre descente vers Montréal, on passe au service de la collation avec le choix ou d’un hot-dog ou d’une pizza végétarienne. Hot-dog pour moi!

Après avoir ramassé les déchets, on nous offre une autre serviette humide chaude avant l’atterrissage.

Bilan

Assurément l’une des meilleures compagnies, en matière de service, avec laquelle j’ai eu la chance de voyager. L’avion était aussi confortable avec un espace raisonnable pour les jambes. Jusqu’à maintenant, ma meilleure expérience avait été avec Swiss, mais Lufthansa a atteint, à mes yeux, un niveau comparable. Note parfaite.

Fiche descriptive:

  • Vol: LH474 / Munich (MUC) – Montréal (YUL)
  • Date: 21 avril 2018
  • Durée: environ 7h30
  • Classe: économique
  • Appareil: Airbus A330-300

En 2018, j’irai à…

Chaque année, quand arrive cette période, je me mets à faire le bilan des 12 derniers mois et je ne peux m’empêcher de réaliser la chance que j’ai eue de voir une infime parcelle du monde. 2017 ne fait pas exception: découverte de la côte ouest du Mexique, un passage par la Floride, puis une merveilleuse lune de miel en Indonésie. Encore cette année, le monde m’en a mis plein la vue.

Et bien 2018 s’annonce d’ores et déjà aussi chargée et riche en découvertes. Un mois à peine après notre retour de Bali, l’Amoureuse et moi (vraisemblablement atteints par la maladie du voyage) nous sommes laissés séduire par un bon prix de billet d’avion à destination… d’Hawaï! Nous nous envolerons donc pour cet État américain au beau milieu du Pacifique l’été prochain. Ça promet!

Comme ce n’était visiblement pas assez pour nous (parce qu’il nous restait encore des jours de vacances à passer et parce que, dans le fond, l’été est vraiment trop loin!), on a décidé d’ajouter une autre destination à notre calendrier 2018. C’est donc à Madère que nous partirons à la fin de l’hiver. Non, ne sortez pas tout de suite Google Maps! Madère est un archipel qui constitue une région autonome du Portugal et qui se trouve au large du Maroc, un peu au nord des Îles Canaries, où je suis allé en 2015. Ce sera donc une deuxième visite pour moi dans cette région qu’on appelle la Macaronésie.

Préparez-vous à nous suivre dans nos nouvelles aventures!

Joyeuses Fêtes et bonne année à vous tous!

2015 en révision

Alors que 2015 sera chose du passé dans quelques heures, le temps est venu de faire un petit bilan de l’année qui se termine. En y repensant, 2015 a été assez riche en matière de voyages et de découvertes.

Au total, trois voyages dans autant d’endroits différents autour du globe. Je me suis fait bronzer sur les plages du Mexique, j’ai marché dans un champ de lave au pied d’un volcan aux Îles Canaries, j’ai vu les plus beaux paysages d’Irlande et j’ai navigué dans les canaux d’Amsterdam. Des images gravées à jamais dans ma mémoire… J’ai peine à croire la chance que j’ai de voyager ainsi.

Après une telle année, la barre est très haute pour 2016 qui, je l’espère, sera tout aussi exceptionnelle. Quant à vous, je vous souhaite une excellente année: bonheur, santé, amour et, après l’année que nous venons de vivre, je crois que nous devons tous nous souhaiter la paix.

Je profite de l’occasion pour vous remercier. Depuis trois ans, j’écris sur ce blogue et d’autres tribunes pour vous raconter mes voyages, vous donner mes conseils et je me sens extrêmement privilégié de pouvoir le faire. En 2015, vous avez été des milliers d’internautes de 42 pays (!!!) à me lire ici. Je ne peux que vous dire merci!

WordPress a d’ailleurs préparé un petit bilan de 2015 pour Hugo autour du monde. En voici un extrait:

Un métro new-yorkais contient 1200 personnes. Ce blogue a été visité plus de 4500 fois en 2015. S’il était un métro new-yorkais, il faudrait faire 4 voyages pour les déplacer tous.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

On se revoit en 2016!

Mes hôtels les plus originaux

Au cours de mes voyages, j’ai dormi dans plusieurs types d’hébergements différents: de la chambre d’hôtel qualifiée de «normale» à la petite cabane en bois en passant par les auberges de jeunesse ou en chambre individuelle ou en dortoir, puis l’appartement Airbnb. Parfois, ces lieux où je me suis arrêté pour passer la nuit se sont transformés en véritable expérience. Et non, ce n’est pas toujours le confort qui a retenu mon attention. J’ai décidé de vous dresser une petite liste des cinq hôtels les plus particuliers où j’ai eu la chance de dormir.

IMG_1318 Ce petit hôtel m’a marqué pour son emplacement paradisiaque offrant une vue imprenable sur le volcan Arenal à partir de la salle à manger et de la petite piscine. J’aurais pu passer des heures à ne rien faire d’autre que d’admirer cette montagne.

IMG_1397 L’aventure à son maximum. Nous dormions alors dans une petite cabane toute faite de bois pour le moins rudimentaire. L’électricité n’était au rendez-vous que quatre heures par jour, de 18h à 22h, et l’espace entre la porte d’entrée et le plancher était si grand qu’on y entassait des serviettes pour éviter de se retrouver avec des invités indésirables pendant la nuit. Au début de notre séjour, nous étions les seuls clients, si bien que les employés nous demandaient chaque matin si nous venions souper le soir-même, sans quoi ils n’ouvraient pas la cuisine et rentraient chez eux. Après avoir cuisiné pour nous, le personnel tamisait les lumières de la salle à manger, venait nous rejoindre et nous admirions tous le volcan Arenal se donner en spectacle; ses coulées de lave se frayant doucement un chemin. Magique.

IMG_1144 En matière d’originalité, c’est certainement cet hôtel qui m’a le plus marqué alors que les chambres sont construites à même les arbres, dans la jungle du parc de Khao Sok. Ici, la nuit, la lumière se fait assez rare (lire: absente!). La première fois de ma vie que j’ai dormi avec un filet au-dessus de mon lit et que je n’ai pas osé me lever pendant la nuit pour aller à la toilette. Ne sortez surtout pas sans votre lampe de poche et votre appareil photo: on ne sait jamais sur quoi vous allez tomber. Expérience unique.

IMG_0142 Ici, c’est la piscine qui retient l’attention. Située sur le toit de l’hôtel au 29e étage (!!!), elle offre une vue assez incroyable sur la capitale thaïlandaise. Ça suffit pour avoir le goût d’y retourner.

IMG_0726 Notre petit «trip» d’une seule nuit à Bangkok: une immense suite dans cette tour pour la modique somme de… 140$. Deux chambres, deux salles de bain, deux balcons, salon, cuisine… Un hôtel comme je n’avais jamais eu la chance de voir de mes yeux. Après une dizaine de jours dans les petits hôtels avec ma soeur, le fait de prendre une douche chaude et de faire chambre à part a été une véritable bénédiction.

Mes 10 plus belles vues

Quand on voyage, c’est un peu comme n’importe quoi: il y a des images qui s’estompent avec le temps et d’autres qui ne s’effaceront tout simplement jamais de notre mémoire.

Je vous propose ici un palmarès des dix plus belles vues que j’ai eu la chance de contempler au cours de mes voyages à travers le monde.

  • Volcan Arenal (Arenal, Costa Rica)

IMG_1324

Mon premier voyage de type sac à dos et certainement le plus beau paysage que j’ai eu la chance de voir dans ma vie. Le soir, vous pouvez admirer les coulées de lave orange qui débordent du cône du volcan Arenal et les roches qui en sont expulsées. Un seul mot: WOW!

  • Îles Similan (mer d’Andaman, Thaïlande)

IMG_4237

Je suis un habitué des voyages au soleil, des plages et des îles, mais cet archipel de neuf îles situé au large de Khao Lak a réussi à m’en mettre plein la vue. Si le paradis existe, c’est sans doute à cela qu’il doit ressembler. Sable blanc, eau limpide comme j’ai rarement eu la chance d’en voir… L’endroit idéal pour la plongée en apnée.

  • Îles Vierges américaines (mer des Caraïbes)

20140306-001347.jpg

Étant en escale de quelques heures lors d’une croisière, j’y ai passé peu de temps, mais j’ai eu la chance de visiter le US Virgin National Park, dans l’île de St. John. Partout, les paysages sont spectaculaires.

  • Grand Canyon (États-Unis)

IMG_0963

Un autre grand parc national américain qui vaut le détour: le Grand Canyon. J’y suis allé lors de mes deux visites à Las Vegas et, chaque fois, j’ai été épaté. Que ce soit en hélicoptère, en avion ou en bateau, chaque vue est unique et reste gravée en mémoire.

  • Archipel du Frioul (Marseille, France)

IMG_5141

Une belle surprise lors de mon séjour en France. Devant l’impossibilité de me rendre au Château d’If (lieu du célèbre Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas), je me suis rabattu sur l’archipel du Frioul, à quelques kilomètres au large de Marseille. Des heures de plaisir en randonnée et des paysages de toute beauté, notamment avec les calanques.

  • Yosemite Park (Californie, États-Unis)

IMG_1798

Et oui, un autre parc national, cette fois, en Californie. Des montagnes sculptées par les glaciers qui font de cet immense territoire un petit bijou de la nature.

  • Volcan Teide (Tenerife, Îles Canaries)

IMG_6618

Le Teide trône au milieu de Tenerife, la plus grosse île des Canaries. Impressionnante montagne qui est aussi le plus haut sommet d’Espagne (3700 mètres). Les sentiers de randonnées permettent de se promener dans les champs de lave. Au sommet, on se croirait sur une autre planète.

  • Tour Eiffel (Paris, France)

IMG_3881

Un classique (peut-être même trop), mais je me souviens à quel point j’ai été émerveillé en l’apercevant la première fois. Je sortais du métro et je la cherchais. En tournant le coin d’un immeuble, elle est apparue. Je l’avais vue nombre de fois ou en photos ou dans des films, mais… en personne, c’est une toute autre affaire!

  • Cenotes (Cuzama, Mexique)

IMG_3317

Quand je suis allé visiter mon amie Mélanie, au Mexique, c’était MA demande: je voulais absolument visiter une cenote. J’ai été servi! À Cuzama, une petite calèche tirée par un cheval vous amène dans trois différentes cenotes. J’étais pratiquement seul à me baigner dans ces grottes remplies d’eau limpide.

  • Chiang Mai (Thaïlande)

20131117-091943.jpg

Cette fois, ce n’est pas tant l’endroit comme tel, mais l’événement: le festival Loy Kratong qui a lieu chaque année en Thaïlande. Dans la ville de Chiang Mai, ce sont des milliers de lanternes célestes qui s’envolent; autant de boules de feu qui donnent l’effet d’un ciel étoilé. Magique!

Collaboration avec Yulair.com

Vous connaissez ma passion pour l’écriture et comme j’aime raconter mes aventures de voyages… Et bien j’ai le plaisir de vous annoncer la publication d’une première collaboration avec Yulair.com, un site Internet entièrement dédié au voyage et qui répertorie notamment les meilleures aubaines pour les billets d’avion.

J’y ai dressé une liste d’incontournables à Tenerife, à la suite de mon voyage aux Îles Canaries et j’espère avoir la chance de produire d’autres textes pour eux éventuellement.

Je vous présente par le fait même le nouveau look de Hugo autour du monde. Mon amie Catherine a confectionné cet en-tête qui, je trouve, représente bien mes aventures un peu partout sur le globe. Merci du fond du coeur!