Les fantômes d’Alcatraz

Les gens, ici, l’appellent « The Rock ». Fermé depuis plus de 50 ans, le pénitencier d’Alcatraz continue pourtant de susciter le mystère et d’attirer les curieux; en faisant l’attraction la plus visitée de San Francisco.

Ici, l’île d’Alcatraz fait continuellement partie du décor. Que vous soyez ou dans le port, ou sur le Golden Gate Bridge ou dans une rue en hauteur de la ville, vous l’apercevez. Vous voyez cette minuscule île et son phare toujours en fonction.

IMG_5409.JPG

Des centaines de personnes s’y rendent chaque jour. Pourquoi? La curiosité, bien entendu, et la réputation. Le pénitencier à sécurité maximale d’Alcatraz, qui a été en opération de 1934 à 1963, était réputé pour être une véritable forteresse dont personne ne pouvait s’échapper.

Pour ma part, il y avait de cela, mais aussi deux autres choses. Je me souviens avoir regardé étant jeune le film « L’évadé d’Alcatraz » (1979) avec mon père et avoir été marqué par tout ça. Il y a aussi le fait que j’ai travaillé pour le Service correctionnel du Canada pendant quelques mois et que j’ai donc eu la chance de connaître de l’intérieur le fonctionnement d’un établissement de détention.

IMG_5396.JPG

Visiter Alcatraz et en soi une expérience unique. Dès notre arrivée sur l’île, on se sent non seulement retourner dans le temps (les immeubles étant très vieux et souvent dans un piteux état), mais on a aussi l’impression de revivre ce qui s’y est déroulé.

C’est qu’on fait en partie la visite avec les « fantômes » du vieux pénitencier. Le guide audio (inclus dans le prix du billet et en français) est constitué de témoignages d’anciens détenus et gardiens d’Alcatraz qui viennent nous raconter comment ils ont vécu leur passage sur l’île, mais aussi nous parler de l’histoire du pénitencier. C’est riche en information, pleinement pertinent et ça rend la visite encore plus humaine et vivante.

IMG_5394.JPG

Ça donne même parfois des frissons dans le dos d’entendre ces témoignages. Certaines choses ont aussi été conservées. Dans la cafétéria, le menu du dernier déjeuner avant la fermeture est toujours affiché. Dans la cour, les buts de baseball sont toujours par terres, en partie éventrés. Bref, le vécu de l’endroit transpire.

Visite obligatoire si jamais vous passez par San Francisco!

Plus tôt en journée, nous nous sommes rendus dans la rue la plus populaire de la ville: Lombard Street. Vous savez, cette rue en « zig-zag »…

IMG_5411.JPG

Cette minuscule portion de rue attire autant les piétons qui multiplient les photos que les automobilistes qui font souvent la file pendant de longues minutes seulement pour tenter l’expérience d’y conduire.

IMG_5381.JPG

Au-delà de l’originalité, cette portion de Lombard Street est particulièrement jolie avec son aménagement paysager et ses magnifiques maisons qu’on aimerait tous habiter.

Parlant de maisons, celle-ci vous dit quelque chose?

IMG_5412.JPG

Vous aurez peut-être reconnu la maison du film « Madame Doubtfire » (1993) mettant en vedette Robin Williams.

L’amateur de cinéma que je suis n’a pas pu s’empêcher d’aller la voir après notre visite de Lombard Street.

Nous avons terminé la journée en allant voir les « célèbres » lions de mer qui sont en permanence au quai 39 du port de San Francisco.

IMG_5408.JPG

Ils sont des dizaines, là, à se faire dorer sous le soleil, empilés les uns sur les autres. Assez drôle à voir!

Demain sera notre dernière journée à San Francisco. Il nous reste encore quelques petits trucs à voir.

En terminant, deux fun facts racontés par une guide touristique:

– Il y a deux ans, une limousine a osé s’aventurer dans la fameuse partie en zig-zag de Lombard Street. Après avoir complété les deux premiers virages, le véhicule est resté coincé dans le troisième. La rue a été fermée pendant quelques jours, le temps de trouver le moyen de sortir la limousine de sa fâcheuse position.

– Lors d’une visite à Alcatraz, un touriste est entré dans une cellule, a refermé la porte derrière lui et cette dernière s’est verrouillée. Il a fallu un technicien et quelques heures de travail pour libérer le « prisonnier ».

2 réflexions au sujet de « Les fantômes d’Alcatraz »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s