Rencontre avec la Frousse

​​Bruno Blanchet s’est surtout fait connaître à la télévision ​par des émissions comme «La fin du monde est à 7h» et «N’ajustez pas votre sécheuse». ​ ​Pour son côté humoristique, quoi.

Pour ma part, je ne l’ai pas tant découvert par ses sketchs que par son écriture. Quand Bruno Blanchet a commencé à écrire ses chroniques «La frousse autour du monde» dans La Presse, j’étais au cégep. Je n’avais encore jamais voyagé très loin, mais je me souviens que chaque samedi, ses récits m’amenaient ailleurs.

Souvent, je le trouvais bien fou. À l’époque, tout ça semblait si loin de moi, inaccessible. Force est d’admettre qu’il m’a inspiré.

Au cours des années qui ont suivi, j’ai commencé à découvrir le monde. J’ai traîné les quatre tomes de «La frousse autour du monde» dans mes valises pour ou lire ou relire ces aventures qui m’ont fait rêver. J’en suis venu à adorer Bruno Blanchet pour son courage de partir en laissant pratiquement tout derrière lui et aussi pour son talent à mettre en mots ses récits.

Occasion ratée

En novembre 2013, les planètes se sont presque alignées afin que je le rencontre… mais nous avions inversé nos places. Alors que lui était dans les locaux de mon employeur, à Montréal, pour accorder une entrevue, j’étais pour une dernière nuit à Bangkok, en Thaïlande, où Bruno passe la majorité de son temps. Il y a même ouvert le Snack Bar BKK, où il sert de la poutine.

C’est finalement hier soir que ma chance s’est pointée le bout du nez. Il y a plus d’un mois, j’avais donné mon nom pour assister à une émission de variétés avec l’Amoureuse… sans savoir que Bruno Blanchet y serait l’un des invités le soir où nous nous retrouverions parmi le public.

Bruno Blanchet et Hugo
Bruno Blanchet et Hugo
Après son entrevue, je suis allé le voir alors qu’il était au bar. «Je n’ai pas l’habitude d’être groupie, mais là…», que je lui ai lancé pour l’aborder. Il a ri. Je lui ai parlé de ses livres que j’ai littéralement dévorés (il m’a d’ailleurs dit qu’un autre était en préparation!). On a jasé de la Thaïlande quelques minutes.

photo 2
On a pris une photo ensemble et j’ai fait mon «vieux jeu» en lui demandant en plus de m’écrire un mot. Groupie, je vous l’ai dit!

Merci, Bruno, pour ta simplicité. Et merci pour ton inspiration.

Une réflexion au sujet de « Rencontre avec la Frousse »

  1. Très contente pour toi, une rencontre tant espérée et je souhaite qu’il continuera a t’inspiré pour de belles aventures. La sortie avec l’Amoureuse a porté « fruit »….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s