Archives du mot-clé Mauna Kea

Coucher du soleil à 4200 m d’altitude au sommet du Mauna Kea

Hawaï doit beaucoup de son charme à la nature, plus particulièrement aux volcans qui façonnent son paysage depuis des milliers d’années. C’est encore plus vrai sur Big Island où on ne peut passer une journée sans en voir les traces.

L’une des expériences à ne pas manquer dans l’île d’Hawaï est l’ascension (en véhicule, je vous rassure tout de suite) du volcan Mauna Kea, le plus haut point de l’archipel, dont le sommet culmine à un peu plus de 4200 mètres d’altitude. On peut y monter toute la journée, mais c’est en fin d’après-midi que l’expérience atteint son paroxysme alors que les gens y viennent par dizaines pour admirer le coucher du soleil.

C’est ce que nous avons fait aujourd’hui. Mais attention, ne monte pas qui veut. Vous devez absolument avoir un véhicule 4X4, avoir fait le plein avant d’arriver sur place (les véhicules consomment beaucoup plus en altitude et il n’y a aucune station-service à des kilomètres à la ronde) et ne pas être atteint de certains problèmes de santé précis.

C’est donc « armés » de notre Jeep plein de carburant (que nous avons surnommé « Hulk » pour l’occasion) que nous avons quitté Kona en direction du volcan vers 15h. Arrivés vers 16h30 au centre d’accueil des visiteurs, à 2800 mètres, on nous énonce les consignes de sécurité, puis on nous demande d’attendre au moins 30 minutes avant de prendre la route du sommet, question de donner le temps à notre corps de s’acclimater à l’altitude. C’est aussi le temps d’ajouter une couche de vêtement: s’il faisait 34 degrés Celsius au niveau de la mer, il fait à peine 6 degrés au sommet. Étant déjà vêtu d’un jean et d’un t-shirt, j’ajoute un coton ouaté et mon manteau compressible alors qu’une faible pluie tombe.

17h10, c’est parti. On règle le Jeep en 4X4 et aussitôt le centre d’accueil des visiteurs passé, le pavage se termine. Nous avons environ 12 kilomètres à faire sur cette route assez large pour permettre à deux véhicules de se rencontrer, mais sans plus. La pente est très prononcée et les courbes serrées.

Pendant un certain temps, nous roulons à travers les nuages, puis on fini par retrouver le soleil et on commence à découvrir le paysage: on a l’impression d’être sur Mars avec ce désert rocailleux aux teintes rougeâtres qui nous entoure. Après un peu plus de la moitié du chemin de faite, on retrouve une route asphaltée.

Il nous faut finalement 35 minutes pour atteindre le sommet du Mauna Kea. On aperçoit alors ces dômes argentés, les observatoires d’astronomie que plusieurs pays ont installés ici, car c’est un endroit privilégié pour étudier l’espace. Des touristes asiatiques portent tous les mêmes manteaux / pantalons qu’on leur a fournis pour les protéger du froid. Décidément, on se croirait dans une colonie extraterrestre.

On admire le décor de tous les côtés, alors que le soleil descend lentement. Comme il y avait de forts vents sur notre route entre Kona et le centre d’accueil des visiteurs, on s’attendait à la même chose au sommet, mais étrangement c’est le calme plat.

Alors que le soleil s’apprête à disparaître, tout le monde a son appareil photo ou son téléphone intelligent en main pour immortaliser le spectacle. Une fois la boule orange disparue derrière les nuages, l’heure est venue de redescendre alors que tous se suivent sur la route poussiéreuse. Assurez-vous d’avoir de bons freins!

De retour au centre d’accueil des visiteurs, le spectacle se poursuit plusieurs soirs par semaine avec l’observation des étoiles alors qu’il n’existe aucune pollution visuelle. Il n’y avait pas de séance d’observation ce soir, mais le ciel était de toute façon couvert.

Ce n’est qu’une fois en route vers Kona que j’ai aperçu par la fenêtre du Jeep les étoiles revenir par centaines dans un ciel plus que parfait.

Autres choses que vous devez savoir au sujet de l’ascension du Mauna Kea:

  • Il y a des excursions organisées, mais elles coûtent en moyenne 200$ US par personne. En tentant l’expérience par vous-même (si vous avez loué un 4X4, ce qui est un atout pour visiter l’île), vous n’avez que l’essence à payer; dans notre cas environ 40$ US.
  • Il existe un flou quant aux véhicules de location. Une seule compagnie se vante de permettre à ses clients d’utiliser ses véhicules pour monter au sommet du Mauna Kea. Notre compagnie ne nous a rien spécifié à ce sujet, donc nous avons pris le risque de le faire. Une fois sur place, on ne vous demandera pas de quelle compagnie vous avez loué votre véhicule et si vous êtes assuré en cas d’accident.