Dans le labyrinthe de Séville

Quelle journée! Je dois dire qu’elle a été particulièrement longue, mais découvertes et rencontres ont été au rendez-vous.

En attendant l’autobus pour Séville à 7h, ce matin, j’ai rencontré Patricia, qui vient des Îles Canaries. On a eu la chance de jaser un peu en anglais et, arrivés à destination, elle a eu la gentillesse de m’aider à trouver mon auberge de jeunesse dans cette ville qui, encore une fois, a des airs de véritable labyrinthe. Ça s’annonce compliqué! Non seulement les rues partent dans toutes les directions, comme une toile d’araignée, mais les noms de rue sur les affichettes ne correspondent souvent pas à ceux imprimés sur la carte géographique de la ville. Pour vous donner une idée, la rue principale de la ville a… 12 noms différents (!!!), mais un seul est inscrit sur la carte. Essayez de vous y retrouver!

Donc, après m’être installé à l’auberge, je suis allé prendre un verre avec Patricia et un autre gars qui loge ici et, en fin d’après-midi, nous avons pris part au «free tour» de la ville. Vraiment génial; encore mieux que celui que Dominic et moi avons fait à Grenade. Nous avons notamment eu la chance de découvrir la Plaza España, un endroit magnifique!

IMG_1894
Plaza España

C’est une place publique qui a été construite en 1929 sur laquelle on retrouve un étang avec des bateaux, une fontaine, beaucoup d’espace et de belles mosaïques représentant chacune des régions du pays. Je compte bien y retourner pendant mon séjour, nous sommes passés beaucoup trop rapidement aujourd’hui.

IMG_1891
Plaza España

Parmi les autres arrêts du «free tour»: la populaire cathédrale, L’Alcazar, le théâtre et l’arène pour les corridas.

C’est d’ailleurs en faisant ce tour que j’ai rencontré Virginie, une Québécoise qui est en voyage en Europe pour trois mois. On a découvert en jasant qu’on habite tout près l’un de l’autre à Montréal. Le monde est petit! Après le tour de ville, nous sommes allés prendre quelques verres (oui, encore… c’est beaucoup ça la routine espagnole!) et elle m’a invité à souper à son auberge. Elle a cuisiné des pâtes que nous avons mangées sur la terrasse, sur le toit de l’immeuble. Bien simple comme repas, mais comme c’était la première fois depuis le début du voyage que je ne mangeais pas au restaurant, je me suis régalé!

Contre toutes attentes, j’ai réussi à rentrer à mon auberge sans me perdre une fois la noirceur tombée. J’ai d’ailleurs rencontré mes colocs pour les prochains jours: 3 filles de Hong-Kong qui m’ont l’air assez sympathiques.

C’est véritablement demain que je me lancerai à la découverte de la ville en visitant plusieurs trucs. Après un passage à Nerja où la vie est plus calme, me voilà de retour dans l’active vie espagnole!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s