Bienvenue à Tenerife

Nous y voilà enfin! J’avais presque perdu espoir d’y mettre les pieds, 24 heures après avoir quitté Montréal (dont 12 heures de vol) alors que, dans les faits, c’est moins loin que d’aller à Paris.

La journée m’a paru comme une éternité, mais je suis finalement arrivé sur l’île de Tenerife en fin d’après-midi. Au moins, les vols ont été divertissants. En arrivant à Zürich au levé du jour, on voyait le sommet des montagnes traverser l’épaisse couche nuageuse.

De toute beauté!! Alors que je trouvais qu’on s’en approchait dangereusement à basse altitude, le pilote a effectué deux ou trois virages serrés avant de sortir le train d’atterrissage dans un vacarme (boom!) et de piquer du nez comme j’ai rarement vu pour aller se poser. 

Je suppose que la géographie des lieux donne un peu moins de marge de manœuvre qu’ailleurs.

Je fais une parenthèse, ici. Si jamais vous avez la chance, un jour, de voyager sur les ailes de Swiss, c’est tout simplement merveilleux! Un service impeccable en français, confort, de bons repas (oui, ça existe en avion), une variété impressionnante de divertissement à bord, plusieurs consommations gratuites… Vous en aurez certainement pour votre argent. 

Qu’on se le dise: voyager en avion entraîne souvent son lot de désagréments et de déceptions, mais cette fois-ci, je n’ai que du bon à dire. Fin de la parenthèse. 

Je suis à Playa de las Américas, dans le sud de Tenerife, pour les prochains jours. Selon le Lonely Planet, c’est une ville clinquante qui ne reflète pas vraiment la culture canarienne et espagnole. Pour ma part, je me suis arrêté ici pour toute autre chose et j’aurai la chance de vous en parler au cours des prochains jours. 

Le sud de l’île est très désertique. Il y a peu de végétation, peu de couleurs. Ça demeure quand même très beau. 

Comme mon hôte Airbnb m’a laissé tomber (j’y reviendrai dans un autre texte), je loge au Catalonia Oro Negro, un hôtel quand même central, où j’ai été très bien reçu pour un prix raisonnable. 


Ma chambre est au 11e et dernier étage de l’établissement et je dois dire que mon balcon a une vue plutôt « wow » avec l’océan pas très loin. Je vous laisse l’apprécier. 


Bon, c’est l’heure d’aller dormir! Je n’ai fait que somnoler pendant mes deux vols, alors une bonne nuit me fera le plus grand bien, d’autant plus que j’ai deux grosses journées qui m’attendent. 

Je ne vous en dis pas plus pour le moment, mais disons que j’ai décidé d’amorcer mon séjour aux Canaries de façon plutôt… intense! À suivre!

6 réflexions au sujet de « Bienvenue à Tenerife »

  1. Nous sommes contents de savoir que tu t’es bien rendu à destination et nous sommes heureux d’avoir pu te parler sur Facetime directement de ton bel hôtel. C’est le début d’un beau défi qui commence pour toi. Profites-en bien tout au long de cette quinzaine. Au plaisir de te lire.

  2. Bon maintenant bien rendu…repose toi ce soir pour être en forme pour commencer tes visites….j’ai hâte de lire et de voir la suite !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s