Palmetum: un dépotoir transformé en oasis

Aujourd’hui, j’ai vécu un plaisir incroyable: j’ai été surpris! C’est ce que je préfère lorsque je suis en voyage. Quand je n’ai absolument aucune attente envers quelque chose et que finalement je fais « wow »!!!

J’ai découvert une perle cachée de Santa Cruz de Tenerife. Lorsque je suis passé par l’office de tourisme, hier, on m’a rapidement parlé du Palmetum, un jardin botanique de palmiers, mais sans vraiment insister. Ça pourrait être différent, que je me suis dit.

Comme c’est à bonne distance de marche de mon hôtel, j’ai mis le cap sur le Palmetum en début de matinée, en me disant que j’allais peut-être y passer une heure. La visite a finalement duré… trois heures!


Soyons de bonne foi, hier j’ai tiré des roches à Santa Cruz parce que la côte y est affreuse, maintenant je qualifie le Palmetum de véritable coup de génie.

Pourquoi? Parce que la colline en bordure de l’eau sur lequel il a été construit est en fait… une montagne de déchets! Un dépotoir. Vous avez bien lu, jusqu’au début des années 90, Santa Cruz entassait ses déchets à ciel ouvert sur la côte de l’océan Atlantique (!!!). C’est en 1992 que l’idée d’y construire un jardin botanique a germé. Regardez de quoi ça avait l’air en cours de projet.


Tous les déchets ont été laissés sur place! Il a fallu installer des cheminées pour évacuer le méthane produit par la décomposition des déchets, ajouter environ un mètre de terre un peu partout, amener les services publics (eau, électricité), importer des spécimens, les planter, les laisser pousser…

Le Palmetum a creusé ce trou pour montrer aux visiteurs les différentes couches de sol.

Bref, tout cela a pris 22 ans! Ce n’est que l’an dernier que le Palmetum a été inauguré, si bien qu’il ne paraît pas encore dans les guides de voyage. C’est pour ça que je parlais de perle cachée.


Aujourd’hui, ce sont plus de 400 espèces de palmiers (sur les 2500 existantes) d’un peu partout à travers le monde qui poussent sur cette colline de détritus. Plusieurs sont d’ailleurs en danger de disparition.

Parmi les arbres et les plantes, des plans d’eau ont été aménagés. Le travail a été si bien fait que même la nature s’y est installée d’elle-même. Oiseaux et lézards sont entre autres au rendez-vous (ne vous posez pas de questions si les feuilles bougent en apparence toutes seules au sol!).


Il faut dire que le Palmetum bénéficie aussi d’un endroit qui offre sans doute l’une des plus belles vues de la ville et de l’océan qui la borde. Plusieurs points de vue ont été aménagés pour permettre aux visiteurs d’admirer le paysage.

Il y a la vue côté ville…


Puis côté océan…


Le site est tout simplement enchanteur. C’est sans doute la meilleure occasion de se retrouver en nature sans trop s’éloigner de la ville. Il y a aussi le côté écologique. L’eau utilisée pour arroser provient de l’usine d’épuration qui l’a traitée seulement pour qu’elle serve à l’irrigation et le paillis est constitué de résidus de végétaux déchiquetés.


Santa Cruz a trouvé une façon vraiment incroyable de revitaliser ce secteur. Je trouve que c’est inspirant! J’applaudis son audace… et sa patience.

Une visite du Palmetum s’avère un incontournable si vous visitez Tenerife un de ces jours.

Quelques « fun facts »:

  • Saviez-vous qu’il existe une sorte de banane rouge? Le Palmetum possède cette variété de bananier dont la chaire du fruit est rose.
  • Lorsque vous lisez « huile végétale » dans la liste d’ingrédients d’un produit, il est fort possible que l’huile provienne d’un palmier.
  • Malgré leur poids, les noix de coco flottent!
  • Plusieurs palmiers ont des bienfaits médicinaux, dont le Serenoa repens, pour la prostate.

Palmetum de Santa Cruz de Tenerife:

  • Coût: 6€ pour les touristes.
  • Plus de 400 espèces de palmiers sur 12 hectares.
  • Petit guide offert pour 0,50€ que je vous suggère fortement. Il vous en apprendra beaucoup.
  • Prenez la peine de visiter la petite exposition dans la salle attenante à l’entrée.

Merci beaucoup à Agar qui a gentiment répondu à toutes mes questions sur place.

5 réflexions au sujet de « Palmetum: un dépotoir transformé en oasis »

  1. Wow…une autre belle visite culturelle à ton crédit Hugo. Quelque chose à laquelle on ne s’attend pas de voir, c’est vraiment une belle surprise. Tu nous emballe de jour en jour. Lâche pas…ça achève.

  2. Toute une surprise, un dépotoir transformé en jardin botanique. Ton WOW! Ta réaction est vraiment exacte. J’espère que cette idée géniale sera copiée par d’autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s