Des chats qui vivent sur l’eau 

Qui a dit que les chats et l’eau ne faisaient pas bon ménage? Dans tous les cas, ce n’est certainement pas le cas, ici, à Amsterdam. Aujourd’hui, l’Amoureuse m’a entraîné dans une visite assez unique: The Catboat (De Poezenboot, en néerlandais). 

  
Il s’agit d’une maison flottante sur l’un des canaux qui entourent la ville et qui accueille depuis des dizaines d’année des chats errants. Surréaliste!

Les félins ont des cages, des lits et peuvent même sortir à l’extérieur alors qu’une petite galerie en grillage leur permet de sortir prendre l’air et de se reposer au soleil. 

  
Lors de notre passage, les félins étaient en liberté alors que quelques visiteurs (dont nous, bien sûr!) en profitaient pour leur donner une bonne dose d’affection. 

L’aventure a commencé en 1966 alors qu’une femme, Henriette Van Weelde, a trouvé une chatte et ses chatons près de chez elle et a décidé d’en prendre soin. Surnommée « la femme aux chats », les gens ont commencé à lui amener d’autres chats errants et sa résidence s’est rapidement retrouvée remplie de félins! Henriette a donc acheté, en 1968, un bateau pour y installer son refuge et le travail se poursuit encore aujourd’hui, malgré la mort de Mme Van Weelde en 2005. Grâce à elle, plus de 1000 chats ont pu être relocalisés.

  
L’organisme vous invite aussi à parrainer un chat dans le but de l’aider à financer ses activités.

Begijnhof

Parmi les autres belles découvertes de la journée, Begijnhof. Il s’agit d’un petit quartier de quelques dizaines de maisons enclavé dans la capitale.

On a beau être au cœur d’Amsterdam, on se sent complètement coupé de la ville en pénétrant dans cette petite cour intérieure aux jolies maisons et au gazon parfait. Une petite église vient compléter le portrait de cet endroit unique. 

 

Photo panoramique; cliquez pour agrandir

Le Begijnhof a été construit en 1346, mais deux incendies majeurs, au XVe siècle, ont pratiquement détruit tous les immeubles. 

Malgré tout, le petit quartier qui compte aujourd’hui encore une centaine d’habitants abrite la plus vieille maison des Pays-Bas. Le numéro 34 a été construit vers 1470. 

 

La maison 34, en noir, est la plus vieille des Pays-Bas
 
La visite ne prend que quelques minutes et vaut le détour. C’est un petit havre de paix bien joli. 

The Catboat:

  • Gratuit, mais vous êtes invité à faire un don pour aider l’organisme. 

Begijnhof:

  • Gratuit, mais le quartier est ouvert au public seulement quelques heures par jour. 

6 réflexions au sujet de « Des chats qui vivent sur l’eau  »

  1. Wow quel beau geste humanitaire que cette dame qui a démarré ce refuge pour tout c’est chat dans le besoin
    Bonne continuité a vous deux

    1. Wow que vous êtes chanceux j aurais aimer être la sur le cat-boat je suis contente pour toi Melissa tu as du te gâter merci de nous avoir fait découvrir ces lieux magnifiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s