Bali: début de notre lune de miel à l’autre bout du monde

6h30, jeudi matin, les yeux grands ouverts au bruit des oiseaux qui chantent dehors. On avait beau être claqués la veille et avoir le goût de dormir 12 heures de suite… ce n’est pas arrivé. Vive le décalage horaire!

Notre avion s’est posé comme prévu, hier, en fin d’après-midi après plus de 22 heures de vol en plus du temps passé dans les aéroports de Montréal, Vancouver et Taipei. Heureusement, les avions d’EVA Air étaient plutôt confortables et nous avons même eu la chance d’être surclassés en économie premium sur le dernier vol! Merci gentil monsieur à l’aéroport et bonjour sièges plus larges qui se transforme en espèce de « lazy boy ». La classe!

L’atterrissage à Bali a quand même été impressionnant. On a d’abord vu l’île apparaître de notre côté de l’avion avant de la survoler, puis de faire des boucles au-dessus pour perdre de l’altitude. J’ai bien essayé d’apercevoir le volcan menaçant, mais les nuages m’en ont empêché. On s’est finalement posé sur une piste dont le début est dans l’océan, ce qui donne l’impression qu’on va se poser sur l’eau.


Une fois au sol et la douane passée, on s’est mis à la recherche d’Eka, le chauffeur qui devait nous amener à notre hébergement. Parmi tout ceux qui offraient avec grande insistance un taxi, nous devions trouver un homme avec un polo orange tenant une affiche avec nos prénoms (juste ça c’était excitant, on n’avait jamais connu ça!). C’est finalement lui qui nous a repérés. J’imagine qu’on lui avait dit de trouver un occidental, pas de cheveux, à l’air un peu perdu!

Puis, direction Sanur. Tous les blogues voyages que nous avions lus avant de partir recommandaient de prendre quelques jours de repos en arrivant à Bali, question de se remettre du décalage horaire. Si certains arrêtent leur choix sur Kuta, près de l’aéroport, nous avons plutôt opté pour Sanur, en peu plus loin, mais beaucoup plus calme.

Nous avons donc loué une jolie villa de Villa Sapa avec une chambre, salon, cuisine et salle de bain complète avec bain et douche.


On a même une douche extérieure et, le plus merveilleux, une piscine privée.


C’est donc ici qu’on se remet lentement de nos émotions des derniers jours, des heures de sommeil perdues et des 12 heures de décalage horaire. Paraît-il que c’est le remède parfait et ça nous convient très bien pour le début de notre lune de miel.


D’ailleurs, les propriétaires de la Villa ont pensé à tout: une bouteille de mousseux nous attendait sur la table à notre arrivée. On se promet de célébrer ce soir! 🥂

Hébergement:

  • Villa Sapa, réservée sur Airbnb
  • 169$ la nuit
  • Environ 40 minutes de l’aéroport international de Denpasar

5 réflexions au sujet de « Bali: début de notre lune de miel à l’autre bout du monde »

  1. WOW !!!! vraiment sublime cet endroit….surtout avec la piscine privé….et quelle délicate attention des propriétaires. Profitez bien de votre lune de miel en amoureux !!!!

  2. Oh la la! C’est parfait cet hébergement, le prix est petit par rapport a tout ce luxe 🙂
    Profitez-en bien! Vous pouvez même arroser la plante verte lorsque vous êtes sous la douche ;p

  3. Wow! Quelle belle arrivée! Et que dire du beau dèbut d’une lune de miel! Beauté et confortabilté. Profitez-en! Il y a de l’amour dans l’air….xxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s