Archives du mot-clé Grenade

Dernière journée à Grenade

Note: Mon amour du voyage ne date pas de la naissance de ce blogue. Avant la création d’Hugo autour du monde, je prenais plaisir à envoyer chaque soir un courriel à mes amis et ma famille lorsque je voyageais pour leur raconter ce que je vivais, ce que je ressentais. Voici donc le récit que j’avais envoyé à mes proches le 19 octobre 2010 alors que je découvrais pour la première fois l’Europe, en Espagne, avec mon ami Dominic.

Me voici dans les dernières heures de mon passage à Grenade et je suis dorénavant le seul homme aux commandes de la suite de ce voyage. J’ai accompagné, un peu plus tôt, Dominic à l’arrêt d’autobus qui devait le mener à l’aéroport. Je lui souhaite d’ailleurs un bon retour et merci de m’avoir accompagné pour cette première partie au cours de laquelle rires et aventures auront été au rendez-vous.

Cela étant dit, c’est une journée beaucoup moins chargée que les autres qui se termine. Levé plus tard ce matin, tour de ville plus élargi ensuite, achat de quelques souvenirs… Je vous confirme justement que je devrai faire preuve d’une grande ingéniosité d’ici la fin de mon périple, car j’ignore toujours comment je vais réussir à fermer mon sac à dos! Ce soir, j’ai pris une légère pause, question de reposer mes pieds que je fais pas mal travailler depuis une dizaine de jours et pour boucler mes affaires avant mon départ.

IMG_1629

Dominic et moi nous attendions à avoir particulièrement chaud en raison de la position géographique très au sud de Grenade. ERREUR. La température atteint bien 26-27 degrés entre 13h et 16h, mais les nuits, les matinées et les soirées sont glaciales. Ce n’est qu’hier que nous avons réalisé que, comme je vous le soulignais, Grenade est située à 700 mètres d’altitude! Nous avons d’ailleurs aperçu de la neige au sommet des montagnes. Nous avions mis plus de shorts que de pantalons dans notre sac, mais elles n’ont servi qu’à seulement deux reprises depuis notre arrivée en Espagne.

Je quitte pour Nerja, demain matin. Un peu plus de deux heures d’autobus m’attendent, ce qui n’est pas trop mal. Comme la ville est située complètement au sud et au niveau de la mer, je m’attends à plus de chaleur au cours des prochains jours.

Visite de l’Alhambra de Grenade

Le périple espagnol s’est poursuivi, aujourd’hui, pour Dominic et moi avec la longue visite (environ quatre heures) de l’Alhambra de Grenade, classé patrimoine mondial de l’UNESCO.

img_1476

L’Alhambra est un imposant palais qui a été bâti par les Arabes dès le 13e siècle sur une montagne surplombant la ville. Lorsque le catholicisme s’est imposé dans le pays, on a voulu chasser tout signe de l’islam, mais l’Alhambra a été épargné en raison de sa beauté.  L’endroit a par la suite servi de résidence royale aux souverains du pays. On raconte notamment que c’est à cet endroit que Christophe Colomb se serait rendu afin de rencontre la reine pour lui demander de financer son voyage vers l’Asie… voyage au cours duquel il a finalement abouti en Amérique.

img_1500

L’endroit est magnifique et a, encore aujourd’hui, toute sa splendeur de l’époque. On y trouve entre autres l’ancien palais ainsi que de superbes jardins qui rendraient n’importe qui jaloux. Il y a aussi des dizaines de fontaines un peu partout sur le site qui offre une vue à couper le souffle sur Grenade et les montagnes qui l’entourent.

img_1528

C’est assez incroyable qu’une telle beauté soit toujours dans un si bon état après des centaines d’années! Plusieurs édifices et salles sont tellement bien conservés qu’on y voit encore les motifs sur les murs et la superbe céramique qui décorait les lieux. Il y a des dizaines de photos dans mon appareil, même si rien ne remplace la visite sur place et le voyage dans le temps qu’elle provoque.

En après-midi, nous sommes allés à la découverte de la partie plus à l’est de la ville où un canal, dont l’eau est verte, traverse Grenade du nord au sud et de jolis ponts ont été construits en de nombreux endroits pour le traverser.

Pour le souper, nous avons expérimenté le merveilleux système qu’adopte plusieurs restaurants de la ville: une consommation achetée = un tapas gratuit. Inutile de dire que nous nous sommes régalés… et que nous avons bien bu. Il faut dire qu’ici l’eau est plus dispendieuse que l’alcool au restaurant.

On a finalement complété la journée en assistant à un spectacle de flamenco dans le quartier gitan de la ville. Pendant une heure, les musiciens ont joué une musique entraînante et deux groupes de danseurs et danseuses se sont exécutés dans de jolis costumes pour le plaisait de nos yeux et de nos oreilles. Une autre soirée dont je garderai de merveilleux souvenirs.

img_1581

Dominic reprend la route de Montréal, demain. Je poursuivrai donc ce voyage seul pour encore une dizaine de jours, dans trois autres villes.

Une frousse à Grenade

Après Barcelone et Valence, nous voici maintenant à Grenade. Nous sommes arrivés peu après 8h ce matin, après une longue nuit d’autocar qui nous a menés dans plusieurs petits villages. Ce n’est pas la meilleure nuit de sommeil, mais ça fait partie de l’expérience.

Nous avons été surpris par le froid en arrivant ici. On est complètement dans le sud de l’Espagne, mais on ne savait pas que Valence était située à plus de 700 mètres d’altitude. En journée, le soleil est plutôt bon, mais le matin… Brrrr!

IMG_1364

Cette fois, nous n’avons pas mis de temps pour partir à la découverte de la ville. Dès 11h, nous avons pris part au «free tour», un tour organisé gratuit qui nous fait connaître quelques coins de la ville. Le guide, un Australien, nous a conduits dans des endroits bien particuliers tout en nous donnant des explications historiques sur la ville. Nous sommes passés par plusieurs points de vue panoramiques et nous sommes entrés à l’intérieur dans un tunnel de canalisation qui déverse de l’eau dans une source qui longe Grenade (tout ça après avoir descendu une falaise, enlevé nos souliers et relevé le bas de notre pantalon). C’était glacial pour les pieds! Le groupe a terminé sa visite en prenant un petit verre sur une terrasse où on a eu la chance d’échanger avec une Française et une Mexicaine très sympathiques.

Mais vous devriez voir Grenade… Encore une fois, je suis estomaqué! Quelle belle ville avec beaucoup de verdure et entourée de montagnes. Il y a beaucoup d’ambiance dans les rues et on sent une certaine influence arabe dans le style architectural, la musique, la nourriture et les gens. Les gens sont très chaleureux et plusieurs nous ont parlé en français. Comme partout jusqu’à maintenant, on mange très bien. Ce midi, j’ai mangé une délicieuse salade avec des noix, des raisins secs, avocat, mangue, tomate, cantaloup, etc.

IMG_1410

Pour terminer la journée, nous avons eu droit à une péripétie digne de mention. Le guide de notre «free tour» nous avait proposé, ce midi, de nous amener à des sources d’eau chaude naturelle en soirée. Dominic et moi devions nous rendre à un point de rendez-vous, lieu d’où on prendrait la route pour l’activité. Une fois sur place, seules deux autres personnes y étaient en plus des deux organisateurs qui nous ont rejoints. On nous a fait monter dans un véhicule qui s’est par la suite éloigné de la ville avant de quitter la route sombre pour rouler sur un chemin accidenté, dans un champ.

Plus personne ne parlait. Dominic et moi nous sommes regardés en silence, inquiets. On se demandait vraiment si nous nous étions embarqués dans quelque chose de pas net. Si on allait se faire voler avant qu’on nous laisse seuls dans un coin reculé. Personnellement, je me disais: «si je meurs ici, c’est clair que mes parents ne croiront même pas que je me suis laissé embarquer là-dedans tellement ça avait l’air louche!»

Puis, le véhicule s’est immobilisé et on nous a dit de sortir. On entendait à peine un filet d’eau et on ne voyait pratiquement rien. Non, il n’y avait pas d’arnaque! On a finalement pu se baigner dans des sources d’eau chaude à 90-95 degrés qui ne sont nullement exploitées: ni lampadaires, ni infrastructures. Ça a donc été une baignade éclairée seulement par la Lune sous un ciel étoilé en buvant une bière gracieusement offerte par les organisateurs. Que demander de mieux?