Magie de feu

J’aurais certainement pu y passer la nuit, là, à regarder ces milliers de lanternes célestes prendre leur envol tranquillement dans le ciel avant de terminer leur course je ne sais trop où, à court de feu. J’étais loin de m’y attendre, mais le festival Loy Kratong de Chiang Mai est nombre de fois plus impressionnant que celui de Sukhothaï auquel j’ai assisté hier.

20131117-091037.jpg

Oubliez Paris, New York, Londres. Ce soir, Chiang Mai est incontestablement la ville la plus belle au monde. On m’avait dit que je devais absolument participer aux célébrations dans cette ville et je tenais à m’y rendre. Mais est-ce que j’aurais pu m’attendre à quelque chose de la sorte? Jamais.

Comme les filles étaient trop fatiguées après une longue journée passée en autobus, j’ai décidé de me rendre seul au festival. Et ça n’a pas été facile. Pas facile de s’orienter quelques heures à peine après être débarqué dans une nouvelle ville où on ne comprend ni la langue ni les écriteaux… et encore moins quand tous les chauffeurs de taxi refusent systématiquement de vous faire monter à bord, car ils ne veulent pas s’aventurer dans un quartier où ils pourront à peine circuler tellement il y aura du monde à la fête. Je l’avoue, devant les refus répétitifs, les larmes me sont montées aux yeux. Un peu de fatigue, sans doute, mais surtout la peur de manquer quelque chose de magnifique.

20131117-091943.jpg

Un chauffeur au volant d’une voiture taxi verte a finalement accepté de m’y amener alors que j’ai abandonné l’idée de négocier le prix de la course (chose que l’on doit normalement TOUJOURS faire en Thaïlande).

Après quelques kilomètres et finalement rendu sur place, c’est l’émerveillement total. Je regarde partout. J’ai un large sourire affiché au visage. Toutes ces boules de feu qui s’envolent, lâchées par des enfants, des familles, des amoureux… Une seule idée en tête: moi aussi je veux la mienne.

J’ai déambulé dans la rue à la recherche d’un kiosque et environ deux minutes plus tard je mettais la main sur l’objet de ma convoitise pour un peu moins d’un dollar canadien. Je me suis installé au bord de l’eau pour l’envoyer en faisant un vœu. L’Amoureuse étant à des milliers de kilomètres de distance (mais bien près dans mon coeur), j’ai fait le souhait pour nous, puis je l’ai regardée s’envoler. J’ai tenté de la suivre le plus longtemps possible, mais je l’ai rapidement perdue parmi toutes les autres.

La tradition veut que les problèmes de celui qui lâche la lanterne s’envolent avec cette dernière. C’est synonyme de chance. C’est un spectacle tout simplement magique. C’est joli, original et rempli de sens.

En plus des lanternes, des chandelles artisanales sur l’eau, des feux d’artifice, des pétards… Une vraie fête qui permet de bien s’immiscer dans la vie et la culture thaï.

20131117-092850.jpg

De retour dans la petite chambre de notre auberge, je suis assis par terre, songeur. Contemplatif. Je vois encore ces petites boules de feu passer tout doucement par la fenêtre et j’entends toujours les « pow » de célébration! Magique. C’est comme un ciel étoilé qu’on peut rendre encore plus joli, même si à première vue ça peut sembler impensable.

Bref, j’ai de la difficulté à mettre des mots, mais ça donne le goût de pleurer d’assister à quelque chose du genre. Des larmes bien différentes de celles évoquées plus tôt dans ce billet alors que je craignais ne pas pouvoir me rendre à la fête. C’est une image qui ne s’effacera probablement jamais de ma mémoire et cette soirée restera assurément dans mes meilleurs souvenirs de ce séjour en Thaïlande.

20131117-093810.jpg

Nous sommes donc arrivés à Chiang Mai en milieu d’après-midi après 5h30 d’autobus.

Il s’agit de notre avant-dernier arrêt dans le nord avant de mettre le cap sur le sud et ses magnifiques îles. Mine de rien, nous avons quitté Montréal il y a maintenant sept jours.

C’est fou comme la vie ne coûte rien, ici, pour les touristes. Par exemple, hier soir j’ai eu un souper complet (nouilles, viande et boisson gazeuse) pour un peu plus de 2,50$ CAN. Aujourd’hui, le transport d’autobus de 5h30 à coûté un peu plus de 7$ CAN. Et les gens sont tellement accueillants, sympathiques… De belles découvertes jusqu’à maintenant.

10 réflexions au sujet de « Magie de feu »

  1. WOW mais WOW !!! Quel magnifique photos…..j »imagine vraiment qu’en réel que ça devait être émouvant de voir toutes ces lanternes s’envolées. Quel beau spectacle à vivre.

  2. Te lire est de plus en plus intéressant mon cher fils. Autrement dit…tu nous fais voyager avec vous trois et c’est fantastique. Voici le premier tiers de votre périple passé. Continuez d’apprécier chaque minute des deux tiers qu’il vous reste.

    1. Je seconde! Meilleur courriel du voyage. J’ai eu les larmes aux yeux. Je sentais l’émotion. L’Asie c’est spécial. Il y a quelque chose que tu ne retrouves pas en Occident.. et cette magie merci de l’avoir mis en mot. J’aurai aimé être avec toi, vraiment. Didi xx

      1. Haaaaa merci Edith!!! C’est parmi les plus beaux mots que j’ai eu jusqu’à maintenant. J’apprécie beaucoup. On le fera, ce voyage entre nous!! 🙂
        xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s