135 mètres sous terre à Wieliczka

« Vous pouvez lécher les parois, il n’y a aucun problème. »

Cela fait plutôt drôle à entendre, mais c’est pourtant la première chose que nous dit notre guide une fois à l’intérieur de la mine de sel de Wieliczka, à quelques kilomètres de Cracovie, alors que nous venons à peine de descendre la cinquantaine de paliers (près de 400 marches et 400 autres à venir!) qui nous mènent vers le premier niveau de la mine qui en compte neuf.


Va-t-il faire noir? Va-t-il faire froid? Les corridors sont-ils très étroits ou très bas? Aucune idée! Tout ce que je sais, c’est qu’on parcourera environ trois kilomètres dans les tunnels de la mine (soit seulement 1% de sa superficie totale) et que la visite durera environ trois heures. C’est donc vers l’inconnu que nous allons, mais je décide de régler une première chose tout de suite. 

À la première occasion, je mets un peu de salive sur le bout d’un de mes doigts avant de le frotter contre une paroi rocheuse de la mine et de goûter le tout… Ok, c’est confirmé, on est bien dans une mine de sel! (Et bien quoi? C’est la guide qui a dit de le faire!)

Maintenant, on peut entamer la visite et j’ai rapidement des réponses à mes questions. Il ne fait ni noir, ni froid et les tunnels sont plutôt larges. Que de bonnes nouvelles!

Au fil de la visite, on déambule dans les trois premiers niveaux de la mine (jusqu’à une profondeur de 135 mètres) dans lesquels sont notamment exposées de belles sculptures de sel. On découvre aussi de nombreuses chapelles, car les miniers qui travaillaient sous terre avaient l’habitude d’aller y prier.


La salle la plus spectaculaire de la visite est d’ailleurs la chapelle de Sainte-Cunigonde (photo ci-dessus) située à 100 mètres sous terre. En suivant le parcours de la visite, on arrive par une espèce de mezzanine, puis on aperçoit soudainement cet endroit invraisemblable tellement il est beau et surréel à la fois.


Ici, tout est fait de sel. Les nombreuses statues, les gravures de scènes bibliques sont gravées dans les parois de la mine, les lustres sont décorés de cristaux de sel et les dalles du plancher sont taillées à même le sol de la mine. Le plancher de la chapelle aux allures de marbre brille d’ailleurs comme s’il avait été ciré… alors que ce n’est en fait que l’effet des chaussures des milliers de visiteurs qui polissent le sel. Je suis ébloui devant la beauté de l’endroit. La guide nous explique qu’une messe est toujours célébrée ici de façon hebdomadaire, qu’on y célèbre des mariages et qu’on organise même des concerts de musique classique en raison de l’acoustique qu’on dit d’excellente qualité. Fascinant!


La visite nous permet aussi de voir d’importantes accumulations de sel cristallisé de même que des lacs artificiels (toujours sous terre) qui sont encore plus salés que la mer Morte. En effet, on nous explique que chaque litre d’eau contient 320 grammes de sel.

Outre ces images spectaculaires, la visite permet de comprendre la vie des ouvriers qui ont travaillé dans la mine au cours des centaines d’années de son exploitation, de même que les outils qu’ils utilisaient (il y a notamment une partie musée). La mine de Wieliczka a cessé d’extraire du sel au milieu des années 90, son exploitation étant rendu peu rentable. On se contente aujourd’hui de produire du sel de table à partir de l’eau qui circule sous terre et qui, en se frottant contre les parois de la mine, devient salée.

Sinon, la mine, qui est propriété de l’État, peut compter sur les centaines de touristes qui y débarquent chaque jour; l’endroit faisant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1978. La visite est assurément un incontournable dans la région de Cracovie autant pour son caractère instructif que pour son côté spectaculaire.

Mine de sel de Wieliczka:

  • 84 zlotys (28,50$) pour une visite guidée (en français quelques fois par jour)
  • Durée: au moins 3 heures pour la mine et le musée
  • Transport: idéalement en train pour à peine 6 zlotys (2,05$) aller-retour depuis Cracovie en une vingtaine de minutes. La mine est ensuite à cinq minutes à pied de la gare.

6 réflexions au sujet de « 135 mètres sous terre à Wieliczka »

  1. Impressionnant de voir ce qui se cache dans cette mine. De toute beauté cette chapelle. Avez -vous pensé une seule minute que votre mariage pourrait être célébrer à cet endroit. Ce serait original, non? :)). Mais très loin…..

  2. Quel incroyable site. Cela m’a rappelé un beau souvenir quand j’enseignais en 6e année. En 2012, l’épreuve du ministère en lecture portait sur différents sites de l’Unesco. Et la mine de sel de Wieliczka était parmi les sites décrits. Cela avait impressionné mes élèves. En plus, l’un deux s’interrogeait sur ce qui a pu se passer dans cette mine de Pologne durant la 2e guerre mondiale, thème que nous avions abordé quelques mois auparavant dont le sort des Juifs. Le savez-vous?
    À la prochaine découverte.

  3. Merci Hugo pour toutes ces belles informations. Cela nous fait voyager de notre salon .continue de nous emerveiller

    ________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s