Archives du mot-clé Laurentides

Maison Lavande: un peu de Provence en banlieue de Montréal

Pas besoin d’aller très loin de chez soi pour découvrir de nouveaux endroits et être dépaysé. Alors que nous cherchions une activité à faire avec notre filleule que nous avions avec nous pour une fin de semaine, l’Amoureuse et moi avons eu l’idée de l’amener à La Maison lavande, à Saint-Eustache, à peine à plus de 30 minutes de Montréal.

Comme nous n’y avions jamais mis les pieds, nous nous sommes dit que ce serait une découverte pour nous trois. Alors que la voiture commence à peine à s’engager dans l’allée menant au stationnement, l’ado de 14 ans assise sur la banquette arrière s’exclame de joie parce qu’elle reconnaît le nom de l’endroit dont elle a vu plusieurs photos sur Instagram. On a donc fait un bon choix! Pour ma part, je n’ai pas d’attente particulière.

Aussitôt sorti de la voiture, une légère brise de lavande vient me chatouiller le nez. Pas mal, alors que c’est pourtant la fin de la haute saison. Nous sommes rapidement accueillis, puis on accède aux champs. Dès mon arrivée, je suis charmé autant par le look rustique des installations que par le site en soi alors que des rangs bien droits de différentes sortes de lavande s’étendent vers l’horizon. Wow!

IMG_4769

Pour la petite histoire, ce sont deux anciens journalistes, Daniel Joannette et Nancie Ferron, qui ont été charmés par les champs de lavande du sud de la France et qui ont décidé de tenter l’expérience ici, sur un terrain dont ils étaient déjà propriétaires et qui était auparavant un verger. Après avoir fait des recherches, Daniel a d’abord planté 5000 plants en guise de test; ne sachant pas si la lavande survivrait à l’hiver québécois. Comme l’expérience s’est avérée un succès, le couple en a planté des milliers d’autres, si bien que La Maison lavande en a aujourd’hui environ 100 000. L’endroit est doux pour le nez, mais il l’est tout autant pour les yeux.

Ce qui est le plus fantastique (et qui m’a le plus surpris), c’est que les propriétaires ont tout fait pour rendre l’endroit non seulement accueillant, mais aussi pour que les visiteurs aient le goût de rester sur place un long moment. Que ce soit par les tables à pique-nique et les nombreuses chaises Adirondack installées dans les champs ou encore l’aire familiale où se trouvent une immense balançoire et de vieux pommiers, seul vestige de l’ancienne vocation du site, on a le goût d’y passer la journée.

Une aire de détente réservée aux adultes avec plusieurs chaises suspendues a aussi été aménagée, à l’ombre, entre deux parties de champs. J’avais juste le goût de m’y installer, de sortir un livre et de profiter du moment. J’aurais aussi voulu faire un petit arrêt au bistro, situé à l’entrée du site, et m’installer sur la magnifique terrasse juste au-dessus. Ce n’est que partie remise pour la prochaine fois!

À ne pas manquer sur place: une petite présentation d’une trentaine de minutes au cours de laquelle on aborde l’histoire de l’entreprise familiale, la façon dont on plante et comment on entretient la lavande, de même que les bienfaits de cette plante. En partant, on fait un petit détour par la boutique où l’on vend une grande variété de produits fabriqués avec la lavande.

Une très belle découverte qui nous a fait sentir loin de Montréal le temps de notre visite et qui nous donne le goût d’y retourner.

La Maison lavande:

  • À environ 35 minutes au nord de Montréal
  • Visite des champs: 10$ par adulte, 5$ pour les adolescents de 12 à 17 ans et gratuit pour les enfants de 11 ans et moins en haute saison. Visite gratuite pour tous en basse saison. Consultez le site Internet pour connaître les dates.

L’automne au Québec

L’automne est ma saison préférée. Si, pour certains, cette saison est déprimante ou représente un aperçu trop hâtif de l’hiver qui arrive, pour moi, elle est synonyme de bonheur.

À mes yeux, l’automne c’est le retour à un rythme de vie un peu moins effréné, la bonne bouffe réconfortante, des moments de détente et des températures que j’estime agréables (vous savez, le fait d’être à l’extérieur seulement avec une petite veste quand le fond d’air est frais, mais que le soleil vous réchauffe quand même le visage). 

L’automne, c’est aussi le retour de certains de mes classiques; des sorties que je fais chaque fois que cette période de l’année se pointe le bout du nez.

Festival des couleurs au mont Tremblant

Haaaa, les couleurs. C’est ce qui rend, je trouve, l’automne si beau, si joyeux. Il y a quelques mois, alors que j’étais en avion, ma voisine de siège m’a demandé quelle était selon moi la meilleure période de l’année pour visiter le Canada. Je n’ai pas hésité une seconde: l’automne, pour admirer les couleurs.

Il y en a dans plusieurs régions du Québec, mais j’ai toujours eu un faible pour le Festival des couleurs du mont Tremblant, parce que cette populaire montagne est dans ma région natale, les Laurentides. J’y vais chaque année. Situé à environ 150 kilomètres au nord de Montréal, la montagne est facilement accessible à tous et tant les petits que les grands y trouvent leur compte.


Si vous êtes en forme, vous pouvez vous lancer à l’assaut de la montagne en empruntant les nombreux sentiers. Sinon, la télécabine panoramique vous mènera au sommet à près de 1000 mètres en quelques minutes, quoique le prix soit plutôt dissuasif (plus de 23$ pour les 13 ans et +). Peu importe l’option pour laquelle vous opterez, le paysage, une fois rendu, est magnifique… tant que le temps est clair et que le sommet ne se trouve pas dans les nuages. Si les conditions sont optimales, vous verrez des couleurs à l’infini tout autour de vous.


Si vous n’êtes pas prêt à payer le prix, mais que vous voulez quand même voir les couleurs d’un angle intéressant, vous pouvez toujours vous rabattre sur la télécabine qui relie le village au pied des pentes au versant sud, où se trouve le casino. Gratuite, la liaison est une excellente solution de rechange alors qu’elle traverse la montagne et qu’elle offre une superbe vue sur les alentours.

Parmi mes arrêts préférés lorsque je vais à Tremblant: la chocolaterie Rocky Mountain pour faire quelques réserves et la dégustation d’une traditionnelle Queue de castor à la toujours très achalandée pâtisserie du chemin Kandahar.

Difficile de prévoir le moment idéal pour admirer les couleurs à leur paroxisme, il varie chaque année en raison de la météo. Généralement entre mi-septembre et mi-octobre. 

Jardins de lumière au Jardin botanique de Montréal

Si le Jardin botanique de Montréal est ouvert aux visiteurs tout au long de l’année, il accueille chaque automne un événement bien particulier: les Jardins de lumière alors que des centaines de lanternes chinoises illuminent le jardin de Chine et le jardin japonais.


Cette sortie s’avère pour plusieurs un incontournable autant pour les adultes que pour les enfants. J’y suis allé avec ma filleule de 8 ans il y a quelques années et on peut dire que ça a été un succès puisqu’elle m’en parle encore aujourd’hui. Chaque année, un thème différent est choisi et les lanternes sont fabriquées en Chine avant d’être expédiées à Montréal alors que certaines lanternes des années passées sont aussi réutilisées. Animaux, personnages et autres créatures sont au rendez-vous.


On privilégie une visite une fois la noirceur tombée pendant la semaine parce qu’une visite un vendredi ou un samedi peut rapidement se transformer en cauchemar en raison du nombres de personnes sur place (fait vécu). Si vous y allez en octobre, complétez vote visite par le Grand bal des citrouilles alors que des dizaines de citrouilles décorées avec originalité sont exposées dans une grande serre.

Cueillette de pommes

Mon dernier classique de l’automne: la cueillette de pommes. Ici aussi, ce n’est pas le choix qui manque dans plusieurs régions du Québec, mais, depuis quelques années, je vais toujours aux Vergers Petits et fils, à Mont-Saint-Hilaire.


Non seulement l’endroit à quelques pas à peine du mont Saint-Hilaire est magnifique en automne, mais on retrouve tous les éléments pour passer un bon moment… et prolonger l’expérience de cueillette qui est parfois trop rapide (un sac de pommes est si vite rempli).  

Tour de tracteur pour se rendre dans les vergers, fermette pour le plaisir des enfants, boutique de produits de la pomme, mais aussi – surtout – la petite crêperie où on propose entre autres une pâte à crêpe au cidre de pomme. On aime! Si vous tombez sur une journée un peu plus chaude, ne manquez pas de goûter la « slush » aux pommes, un délicieux rafraîchissement.