Archives du mot-clé plages

Les beautés de la Kapalua Coastal Trail

S’il y a une chose qui surprend en arrivant à Hawaï, c’est de voir de superbes plages souvent bordées de luxueux appartements ou hôtels sans toutefois que ces hébergements empiètent sur le sable.

Ici, il n’y a pas de ces dizaines de chaises-longues alignées et réservées dès les petites heures du matin. Pourquoi? Tout simplement parce que toutes les plages sont publiques. Les hôtels sont donc forcés de garder leurs chaises sur leur terrain et tout le monde peut bénéficier de la plage sans frais. C’est merveilleux!

En plusieurs endroits, on trouve même des places de stationnement réservées aux utilisateurs de la plage. C’est un peu ce que nous avons fait à Maui: on se déplace de plage en plage, on sort nos chaises et on s’installe. Certaines plages sont équipées de services (toilettes, douches), d’autres non.

Parmi les plages les plus populaires, on trouve entre autres celle de Kapalua Bay, appréciée des familles, car on peut s’y baigner en toute sécurité. Comme l’eau n’est pas très en mouvement, c’est aussi un bel endroit pour pratiquer la plongée en apnée. Nous y sommes allés à deux reprises et, chaque fois, nous y avons vu une tortue de mer nager parmi les baigneurs à quelques mètres à peine de la rive.

Kapalua Beach est aussi le lieu de départ de la Kapalua Coastal Trail, un sentier de marche très facile de 1,76 miles qui longe l’océan et qui permet de découvrir des endroits qui seraient autrement inaccessibles. Nous en avons fait une partie plus tôt cette semaine. Le sentier permet non seulement d’admirer de beaux paysages, mais aussi de jeter un œil à de jolies maisons et luxueux appartements que nous ne pourrons jamais nous permettre.

Voici, en photos, un aperçu…

Arrivée parfaite sur Maui

Après qu’elle nous eut fait vivre des émotions fortes, nous avons finalement quitté Honolulu, hier après-midi, en direction de Maui, deuxième escale de notre voyage à Hawaï.

Un court vol d’à peine 20 minutes sur les ailes d’Hawaiian Airlines (au cours duquel nous avons même eu droit à un service de breuvage) nous a mené à l’aéroport secondaire de Kapalua, dans l’ouest de Maui. Un aéroport où notre avion s’est arrêté quelques mètres à peine avant la fin de la piste, où on nous a fait descendre sur le tarmac et où on « enferme » les passagers dans une petite salle d’arrivée avant de leur livrer à la main, sans carousel, leur valise. Toute une expérience!

On a délaissé la vie d’hôtel pour le reste de notre voyage. Nous logeons ici dans un « bed & breakfast » réservé via Airbnb (nous sommes rendus de véritables habitués). Notre hôte, Stephen, me fait beaucoup penser à Robin Williams dans sa façon de parler et d’agir. Il nous a accueillis à bras ouverts et tout est tellement parfait, ici, qu’on se demande encore 24 heures plus tard où est la « pogne » dans l’histoire.

Le matin, Stephen cuisine lui-même le déjeuner qui est inclus pour les clients (quiches, muffins, bagels, confitures et autres délices), il prépare chaque après-midi un nouveau cocktail et un petit dessert qu’il sert dès 17h et il nous offre de judicieux conseils pour nos visites. Il s’est lui-même présenté comme notre « esclave personnel » avant d’ajouter: « Je suis habitué, je suis le plus jeune de cinq enfants! »

En plus de tout ça, le B&B fournit tout ce dont nous pourrions avoir besoin pendant notre séjour: chaises pour la plage, serviettes de plage, équipement de plongée en apnée, vélos, glacière, glace… Nous pouvons même nous approvisionner en eau, bière, vin et alcool fort dans le réfrigérateur. Trouvez l’arnaque!

Nous avons récupéré notre voiture de location ce matin et nous avons profité de la première journée sur Maui pour nous reposer. On s’est d’abord rendus à Slaughterhouse Beach, une petite plage pas très loin de notre hébergement. On stationne la voiture en bordure de la route, puis on descend une longue série de marches pour atteindre la plage au bas de la falaise.

On en a profité pour faire notre première baignade du voyage, maintenant qu’on a enfin droit au soleil et à la chaleur. L’endroit était peu occupé et on y a passé l’avant-midi.

Conseillé par Stephen, nous avons poursuivi notre route un ou deux kilomètres alors qu’il nous avait parlé d’un court sentier dans une « jungle ». Nous n’avons eu aucune difficulté à trouver le point de départ avant de nous engouffrer dans la forêt luxuriante qui nous en a vraiment mis plein la vue.

Reliant la route à l’océan, le sentier est bordé par un ruisseau et de très hauts arbres; un décor digne d’un film qui nous a complètement dépaysé.

Sur le chemin du retour, ayant un petit creux, l’Amoureuse a cherché « restaurants » dans Google Maps et nous étions tout près du Burger Shack, où nous avons décidé de nous arrêter. Ce n’est qu’une fois sur place que nous avons réalisé que le restaurant fait partie du Ritz-Carlton… On a mangé avec une superbe vue sur l’océan, mais on a payé le prix: 70$ (US, il va sans dire) pour deux hamburgers avec frites et deux boissons gazeuses. Oups!

Nous avons terminé l’après-midi avec soleil, baignade et lecture à Ka’anapali Beach, où nous étions presque seuls.

Décidément, Maui, ça commence bien!

« Fun fact » au sujet d’Hawaï:

  • La chemise hawaïenne semble vraiment être l’uniforme officiel pour tout le monde: préposés à l’aéroport, à l’agence de location de voiture, à l’hôtel, au restaurant…