Archives du mot-clé Cirque du Soleil

Voyage au cœur de Pandora à Disney World

Lorsqu’est sorti « Avatar » en 2009, je me souviens m’être dit que j’allais voir ce film non pas pour l’histoire (pas mon genre!), mais plus pour découvrir l’univers fantastique inventé par James Cameron; celui de Pandora. J’en étais finalement sorti émerveillé par ce monde coloré que j’aurais bien aimé voir exister.

Huit ans plus tard, la chose est finalement devenue réalité alors que Disney a inauguré, il y a quelques jours à peine, une nouvelle section de son parc Aninal Kingdom consacrée au monde de Pandora. De passage à Orlando, en Floride, avec ma mère pour la semaine, je me suis donc fait un devoir d’aller visiter cette nouveauté qui, ma foi, est plutôt bien réussie.

Dès notre arrivée dans l’île de Pandora, on se sent immergé dans le monde d’ « Avatar » alors que Disney a reproduit la luxuriante végétation d’une impressionnante palette de couleurs du vert au rose en passant par le bleu. C’est sans compter les bruits d’insectes et d’autres bestioles qui proviennent de la forêt et qui viennent ajouter au réalisme de la chose. C’est toutefois en arrivant au cœur de Pandora que le visiteur est le plus impressionné alors qu’aparraissent devant lui les montagnes flottantes de la Vallée de Mo’ara avec leurs chutes d’eau. Impossible de ne pas être en admiration devant ce décor d’une beauté incontestable!

« Na’vi River Journey » et « Avatar Flight of Passage »

Deux aventures s’offrent aux visiteurs dans cette nouvelle section d’Animal Kingdom, mais il leur faudra apprendre à aiguiser leur patience s’ils veulent y prendre part parce qu’ils devront être prêt à passer plusieurs heures en ligne s’ils n’ont pas réussi à mettre la main sur les précieuses « Fast Pass » de Disney (ce qui a été notre cas).

Nous avons tout d’abord attendu deux heures (heureusement, en grande partie à l’ombre) avant de monter dans le radeau qui nous a mené dans la forêt bioluminescente lors de l’aventure « Na’vi River Journey »; un tour de cinq minutes sur l’eau, dans une grotte, où la beauté est au rendez-vous, mais qui ne mérite peut-être pas ces 120 minutes d’attente…

Nous avons ensuite pris notre mal en patience puisqu’il nous a fallu près de trois heures pour prendre part à « Avatar Flight of Passage ». Cette fois, par contre, l’attente en valait plus que la peine puisque c’est l’une des aventures les plus folles que j’ai eu la chance de vivre dans un parc de la sorte.

Le visiteur termine son attente par une mise en scène qui le prépare à chevaucher un banshee des montagnes alors qu’on lui attribue un avatar avant de passer dans une autre pièce sur laquelle on l’invite à mettre des lunettes 3D avant de monter sur un appareil s’apparentant à une motomarine. Et c’est là que tout commence. Le siège (et la pièce tout entière) se met à bouger alors que le mur devant nous se transforme en écran qui nous fait vivre un vol vertigineux (rien de moins!) au-dessus de Pandora. Le réalisme est agrémenté par le vent qui est projeté sur nous, les gouttelettes d’eau alors que nous survolons l’océan et les odeurs sont aussi au rendez-vous. C’est exceptionnel! On en ressort épaté, c’est garanti. Si ce n’était de l’attente interminable, on l’aurait refait deux, trois et même quatre fois juste pour le plaisir de revivre cette magie qu’on n’aurait pas cru possible. C’est à voir!

De passage à Animal Kingdom, il faut aussi absolument prendre le temps de faire le safari africain. D’une durée de 25 minutes, le tour commenté est fascinant et il permet d’admirer plusieurs espèces animales. Lors de notre visite, nous avons notamment pu voir les majestueuses girafes passer à quelques mètres à peine de notre véhicule en plus de prendre quelques clichés de trois mignons girafons.

Ah oui, et prenez quelques minutes pour vous extasier devant le majestueux Arbre de la vie au centre du parc!

Magic Kingdom

Nous avons aussi profité de notre séjour à Orlando pour visiter un deuxième parc de Disney, Magic Kingdom. Comme je n’avais que 9 ans lors de ma première visite au royaume de Mickey Mouse, j’ai apprécié me remémorer de bons souvenirs comme le célèbre « It’s a small world » alors qu’on prend place à bord d’un radeau qui nous fait voir des poupées du monde entier qui chantent au son d’une chanson qui vous restera collée dans la tête pour le reste de la journée.

Pour les amateurs de sensations fortes, il faut essayer « Space Mountain »; des montagnes russes qui roulent à pleine vitesse… dans le noir total!

Finalement, il faut aussi planifier assister à l’une des parades des personnages de Disney. Ça plaît assurément aux plus jeunes et ça rappelle de bons souvenirs aux plus vieux.

Disney Springs

Nous avons conclu notre passage dans le monde de Disney par une soirée à Disney Springs, une charmante zone commerciale piétone au bord de l’eau. Il y a non seulement des boutiques, mais aussi d’excellents restaurants.

C’est d’ailleurs à cet endroit que nous avons assisté au spectacle « La Nouba » du Cirque du Soleil, installé en permanence à Orlando. Je voulais voir ce spectacle depuis déjà plusieurs années et je remettais toujours le projet à plus tard, mais le Cirque a annoncé il y a quelques mois que « La Nouba » se terminera le 31 décembre prochain, après 19 ans et des milliers de représentations.  C’était donc maintenant ou jamais et je n’ai pas été déçu. Le spectacle présente des numéros époustouflants, les clowns sont hilarants et la salle est intimiste.

Alors, prêts à visiter Disney?

JOYÀ, du Cirque du Soleil

Ceux qui me connaissent bien savent que j’adore le Cirque du Soleil. Depuis 12 ans, j’ai vu plus d’une vingtaine de représentations de leurs spectacles à Montréal, Ottawa, Las Vegas…

Je ne pouvais donc pas venir en vacances à Riviera Maya sans aller voir leur toute nouvelle production, JOYÀ (« joyau » en espagnol), qui a pris son envol en novembre dernier.

IMG_6285

Qu’on se le dise, les billets ne sont pas nécessairement donnés: prévoyez de 65 à 225$ US; prix auquel vous ajouterez le transport qui n’est pas inclus. Comme le théâtre se trouve à une trentaine de kilomètres de Cancún, le Cirque offre un service de navette ou de Cancún (15$ US) ou de Playa del Carmen (12$ US), mais encore faut-il vous rendre à l’un de ces endroits.

Pour notre part, notre hôtel, le Iberostar Lindo, se trouve pratiquement en face (1,5 km) du théâtre. Nous avons donc opté pour un taxi qui coûte… 36$ US aller-retour. Le parfait exemple de comment se faire voler en voyage. Attrape touristes, mais visiblement la seule solution sécuritaire que nous avons trouvée.

IMG_6287

Dès l’arrivée sur le site, on est dans l’ambiance. Les spectateurs sont très bien accueillis et l’entrée est digne du Cirque: superbe décor, lumières, musique d’ambiance. On aperçoit de l’autre côté d’un plan d’eau le théâtre dont l’éclairage extérieur change de couleur, passant du bleu au jaune.

On suit ensuite une longue passerelle de bois qui nous mène vers la boutique de souvenirs (où les prix sont, vous l’aurez deviné, la plupart du temps exorbitants), puis le théâtre.

IMG_6300

Parlons maintenant du spectacle. L’Amoureuse et moi avions opté pour des billets à 110$ US incluant une table et une bouteille de champagne. Nous avions d’excellentes places devant la scène.

Personnellement, j’ai trouvé le spectacle un peu long à démarrer. On nous a servi une longue mise en contexte qui aurait très bien pu être charcutée considérant que le spectacle dure 75 minutes sans entracte. Heureusement, on a par la suite eu droit à des numéros enlevants et à de bons moments de rire. La musique et la chanteuse étaient aussi excellentes.

C’est toutefois l’aspect visuel qui a le plus retenu mon attention. Le décor, les effets spéciaux également.

IMG_6302

Il faut dire que c’est là l’avantage du théâtre sur le traditionnel chapiteau. Le Cirque a pu investir dans des éléments de décor permanents.

À un certain moment, on se retrouve sous l’eau. Des rideaux et un éclairage bleuté viennent créer un monde qui rend les spectateurs stupéfaits alors qu’une contorsionniste s’exécute et que la chanteuse, attachée à une espèce de mobile, se ballade au-dessus de la foule. Magique!

La finale est également d’une grande beauté, très poétique. Les personnages viennent « peindre » un tableau illustrant tout le monde de JOYÀ.

IMG_6305

Bref, c’est une belle sortie à faire si vous visiter la Riviera Maya, mais à condition de vouloir y mettre le prix.