Archives du mot-clé Belfast

Mon carnet de notes et de bonnes adresses en Irlande

Mon séjour en Irlande étant terminé, je me permets de vous partager quelques notes, réflexions et bonnes adresses dans l’éventualité où vous visiteriez ce pays…

Regardez à droite

Et oui, en Irlande on conduit à droite, donc assurez-vous de jeter un œil de ce côté avant de traverser. Les autorités ont d’ailleurs cru bon de nous le rappeler en indiquant clairement sur la chaussée de quel côté regarder.

  
S’habiller en oignon 

Sans doute la règle d’or. En Irlande, vous pouvez avoir droit aux quatre saisons en une seule journée. Mieux vaut privilégier les couches et avoir le nécessaire à portée de main: veste, petit manteau, imperméable, foulard…

Un pays branché

Le pays est très branché. Vous aurez accès à un réseau internet sans-fil gratuit et efficace pratiquement partout: hôtels, restaurants, dans les autocars et même sur le site de plusieurs attractions. Génial pour  chercher des informations en cours de route, trouver vos itinéraires ou tout simplement, comme moi, pour rester brancher pour vous faire vivre mon voyage en temps réel. 

Gens chaleureux

Nous l’avons remarqué dès notre arrivée et cela s’applique autant à l’Irlande qu’à l’Irlande du Nord: les gens sont extrêmement gentils et chaleureux. Dans les restaurants, les boutiques, les bars, les attractions, on prend toujours le temps de vous saluer et de vous demander comment vous allez. 

Transports

À partir de Montréal, vous pouvez voyager vers Dublin tout au long de l’année en faisant au moins une escale. Toutefois, Air Transat assure un vol direct vers la capitale irlandaise de mai à octobre. 

Une fois sur place, vous pouvez bien sûr louer une voiture (N’oubliez pas… À droite!). Pour notre part, nous avons voyagé par autobus entre toutes les villes sans problème. Service fiable, fréquent et abordable. Ça nous a aussi permis de nous reposer pendant quelques heures. 

Quelques bonnes adresses à Dublin…

  • Queen of Tarts | Deux succursales à peine à un jet de pierre de la Christ Church Cathedral. On y sert d’excellents desserts et le service est sympathique. La vitrine où sont présentés les gâteaux et tartes vous donnera le goût de goûter à absolument tout.
Petite tarte aux pommes et son crumble de Queen of Tarts
  • The Coffee Beans | Petit café découvert à quelques minutes de la Old Jameson Distillery. Vous choisissez votre sandwich et on le prépare sous vos yeux. Avec une bonne soupe et un breuvage, j’ai payé 8,50€, ce qui est plus que respectable pour un repas réconfortant. L’endroit est minuscule, mais très charmant. On nous a accueilli avec de grands sourires.
Dîner réconfortant du Coffee Beans
  • O’Sullivan’s Pub | Parce que ça serait pécher de vous citer le Temple Bar dans mes bonnes adresses (ce qui ne veut pas dire pour autant de ne pas y aller; au contraire), je vous propose cette alternative dans le même quartier. Lors de notre passage, le pub était moins bondé que les autres et deux bons chansonniers s’occupaient d’entretenir la fête.

Mes coups de cœur pour ce qui est des activités

Sur les traces du Titanic en Irlande du Nord

Je ne m’en cache pas, depuis que j’ai 11 ou 12 ans, j’ai toujours eu un intérêt, une fascination, pour l’histoire du Titanic. Allez savoir pourquoi, je me souviens être tombé sur un article, l’avoir lu et, par la suite, avoir passé des heures enfermé dans ma chambre à lire sur le sujet. Sur la construction, la tragédie, les passagers, l’enquête…

Lorsque Belfast a officiellement été inscrit à notre itinéraire de voyage, un incontournable s’est donc tout de suite ajouté à ma liste: visiter le Titanic Belfast.
  

Ouvert en 2012, il s’agit d’un musée situé sur le site où a eu lieu la construction du tristement célèbre navire de croisière un siècle auparavant.

Même si, je l’admets, j’étais convaincu à l’avance, je peux vous dire que la visite vaut le détour. L’expérience Titanic Belfast vous transporte le temps de quelques heures à travers neuf tableaux allant de la vie à Belfast au début du XXe siècle à la construction du Titanic, sa livraison, son naufrage, puis ce qu’il advient de son épave aujourd’hui. L’exposition est superbement montée: photos d’archives, vidéos, documents originaux et même des hologrammes!

   

La visite a aussi tout un volet multimédia très bien réussi qui ne se compare en rien à ce que j’ai pu voir dans le passé. À un certain moment, on vous propose ainsi de monter dans un chariot suspendu comme un téléphérique qui vous fait découvrir en quelques minutes la vie des travailleurs sur le chantier.

Alors qu’une narration est faite (et en français!), vous vous déplacez d’un atelier à l’autre, ressentant même la chaleur que devaient endurer les ouvriers affectés à chauffer le métal.

 

Reconstitution d’une cabine de première classe avec deux hologrammes
 
Par ailleurs, on a reconstitué une cabine de chacune des trois classes afin de bien illustrer la différence qu’il y avait autant dans le décor, le luxe, que dans les catégories de passagers.

La salle de bal du Titanic a aussi été reconstituée, mais vous n’y aurez pas accès; l’endroit étant réservé à des événements spéciaux. 

Symbolique

J’ai été beaucoup marqué par la symbolique entourant l’aménagement du Titanic Belfast. Le bâtiment, entre autres, a été construit pour qu’il fasse la même hauteur que le Titanic et, vu des airs, le musée prend une forme étoilée, en référence au propriétaire du paquebot, la White Star Line.

À l’extérieur, au sol, on a marqué le contour du Titanic à l’endroit où il a été construit, de même que son navire frère, l’Olympic. Les visiteurs peuvent ainsi se fermer les yeux et imaginer le géant des mers encore là, attendant son lancement. 

 

Le contour du Titanic tracé au sol
 
On a également tracé au sol l’itinéraire du Titanic de Belfast vers Southampton, puis vers New York. À un certain moment, la ligne se brise… Comme seule indication, des coordonnées géographiques (représentant le lieu du naufrage), puis la ligne continue fait place à de simples traits jusqu’à New York puisque le Titanic ne l’a jamais atteinte. Seuls ses canaux de sauvetage y sont arrivés. 

Visiter le Titanic Belfast, c’est autant instructif qu’émouvant. Impossible de ne pas penser à ces centaines de personnes qui se sont noyées dans les eaux glaciales ce soir d’avril 1912. 

Titanic Belfast:

  • Coût: 15,50 £ pour un adulte (environ 31$ CAD)
  • Durée: prévoir au moins de deux à trois heures 

De Dublin à Belfast

Six heures après avoir quitté Montréal mercredi soir, nous sommes finalement arrivés à Dublin tôt ce matin, accueillis par un magnifique paysage après avoir tourné en rond pendant une quinzaine de minutes au-dessus de l’eau en raison d’un surplus de trafic à l’aéroport. 

Arrivée à Dublin sur un vol direct d’Air Transat à partir de Montréal.

Les yeux encore collés après ma nuit constituée de trop brefs segments, voici ce qui m’attendait lors de l’approche finale. Avouez que ça réveille quand même bien. Des falaises, de l’eau, du vert partout… Il y avait même des vaches qui broutaient à quelques dizaines de mètres à peine de la piste. Ça fait changement!

Aussitôt arrivés, nous avons quitté l’Irlande pour… le Royaume-Uni! Nous commençons notre voyage à Belfast, en Irlande du Nord, que nous avons rejoint en deux heures d’autobus. Encore là, une route aux magnifiques paysages (du moins, durant les moments où j’ai été capable de garder mes yeux ouverts plus que trois ou quatre secondes).

Il y a quelques années à peine, ça aurait été risqué de venir ici avec le conflit qui y sévissait, mais maintenant c’est plus calme.

  

C’est sous un magnifique soleil et une température idéale d’automne (une quinzaine de degrés Celcius) que nous avons vécu notre première journée. Nous en avons d’ailleurs profité pour pique-niquer dans le superbe parc qui entoure l’hôtel de ville. 

Belfast est manifique. Il y a, ici, un beau mélange d’architecture en partie lié à l’histoire de la ville. Lors de la Deuxième Guerre mondiale, les Allemands ont bombardé Belfast et ont détruit environ la moitié de la ville en raison de son grand potentiel industriel.

De vieux immeubles côtoient donc des constructions visiblement plus récentes.

  
Les gens sont tous extrêmement gentils jusqu’à maintenant. Le défi, c’est plutôt d’arriver à tout comprendre avec leur accent « british », mais on trouve ça bien charmant.

Notre hôtel est très bien situé: assez central et peu dispendieux (quoique, en livres sterling, tout fini par coûter une fortune!).

On a une super activité prévue demain; espérant que la météo soit au rendez-vous.

Hôtel ETAP Belfast:

  • 42,5 £ / nuit (environ 85$ CAD), petit déjeuner en sus. 
  • À une dizaine de minutes à pied de la gare d’autobus. 

Autobus Dublin – Belfast:

  • 18 € (environ 26,70$ CAD)
  • 2 heures de route